La FIA a révisé l'Annexe L de son Code Sportif International pour inclure une nouvelle clause. Cette clause précise que, bien que l'âge minimum requis pour obtenir la Super Licence nécessaire pour courir en F1 soit de 18 ans, il est possible d'accorder une dérogation spéciale permettant à certains pilotes de l'obtenir à 17 ans. Cette modification a également des répercussions sur les critères pour obtenir une superlicence valable uniquement pour les essais libres.

Nous ne pouvons qu'imaginer que cette révision soit dirigée pour permettre au protégé de chez Mercedes, Andrea Kimi Antonelli. Il pourrait ainsi participer à une séance d'essais libres avant de fêter ses 18 ans le 25 août.

Il y a 22 h

Détails sur le Grand Prix de F1 de Singapour 2023

 Retour à la saison 2023

 Singapour | Marina Bay

 
Pneus
C3
C4
C5
Singapour
Course 15/22
FP1 15/09/2023 11:30
FP2 15/09/2023 15:00
FP3 16/09/2023 11:30
Qualifications 16/09/2023 15:00
Course 17/09/2023 14:00

 FALC (Faits à la con)

3 : kilogrammes perdus par les pilotes pendant cette course qui est chaude, extrêmement humide et exigeante physiquement.
13 : carton plein pour la Safety Car qui s'est montrée à 13 courses sur les 13 éditions de ce Grand Prix citadin asiatique.

 Les données sur le circuit

 Infos générales

Premier Grand Prix : 2008
Sens : antihoraire
Nombre de tours : 62
Nombre de zones DRS : 3

 Distances

Longueur du circuit : 4.940 km

Ou encore... 36 866 canettes de 250 mL de Red Bull couchées

Longueur de la course : 306.143 km

Ou encore... 2 284 649 canettes de 250 mL de Red Bull couchées

 Virages

Nombre de virages : 19
Nombre de virages à gauche : 12
Nombre de virages à droite : 7

 Les stands

Vitesse limite dans les stands : 60 km/h
Distance d'allée des stands sous limiteur de vitesse : 417.00 m
Temps nécessaire pour purger un Drive-Through : 27.00 s

 Chronos

Tour en course le plus rapide : 1:41.905 (Kevin Magnussen, 2018)
Tour le plus rapide : 1:36.015 (Lewis Hamilton, 2018)

 Pole position

Côté de la pole position : droit
Distance de la pole au premier freinage : 197.00 m

 Accélérateur et boîte de vitesses

Temps à pleine charge : 51 %
Distance à pleine charge : 63 %
Consommation d'essence : élevée
Nombre de changements de vitesses en un tour : 64

Données F1 et Mercedes-AMG F1 Team, aucune affiliation ou autre. Ces données étaient valables avant que le Grand Prix de F1 ne se déroule.
Les éléments ont pu évoluer après le week-end de course : changement de tracé, nouveau record et etc.

 Les données pneumatiques Pirelli

 Pressions minimale de départ des slicks

Avant : 22.0 psi
Arrière : 19.0 psi

 Limites de carrossage

Avant : -3.50°
Arrière : -2.00°

 Pneumatique et piste

Evolution de la piste (FP1 aux qualifs) : élevée
Abrasion de l'asphalte : 3/5

 Résultats du Grand Prix de F1 de Singapour 2023

Pos. Pilote (Constructeur) Temps Pos. grille Gain/perte pos.* Vitesse moyenne Meilleur tour Points
1 C.Carlos SAINZ (Ferrari) 1:46:37.418 1   182.089 km/h 1:37.666 (T.47) 25
2 L.Lando NORRIS (McLaren) +0.812 4   2 181.384 km/h 1:38.046 (T.46) 18
3 L.Lewis HAMILTON (Mercedes) +1.269 5   2 185.507 km/h 1:35.867 (T.47) 16
4 C.Charles LECLERC (Ferrari) +21.177 3   1 180.961 km/h 1:38.275 (T.46) 12
5 M.Max VERSTAPPEN (Red Bull) +21.441 11   6 184.147 km/h 1:36.575 (T.61) 10
6 P.Pierre GASLY (Alpine) +38.441 12   6 180.957 km/h 1:38.277 (T.46) 8
7 O.Oscar PIASTRI (McLaren) +41.479 17   10 180.562 km/h 1:38.492 (T.46) 6
8 S.Sergio PÉREZ (Red Bull) +59.534 13   5 183.136 km/h 1:37.108 (T.61) 4
9 L.Liam LAWSON (AlphaTauri) +1:05.918 10   1 179.585 km/h 1:39.028 (T.47) 2
10 K.Kevin MAGNUSSEN (Haas) +1:12.116 6   4 181.271 km/h 1:38.107 (T.48) 1
11 A.Alexander ALBON (Williams) +1:13.417 14   3 182.696 km/h 1:37.342 (T.46)
12 G.Guanyu ZHOU (Alfa Romeo) +1:23.649 Stands   8 179.064 km/h 1:39.316 (T.46)
13 N.Nico HÜLKENBERG (Haas) +1:26.201 9   4 177.977 km/h 1:39.923 (T.50)
14 L.Logan SARGEANT (Williams) +1:26.889 18   4 180.491 km/h 1:38.531 (T.45)
15 F.Fernando ALONSO (Aston Martin) +1:27.603 7   8 184.374 km/h 1:36.456 (T.47)
16 G.George RUSSELL (Mercedes) Accident (T.61) 2   14 184.724 km/h 1:36.273 (T.46)
Ab V.Valtteri BOTTAS (Alfa Romeo) Technique (T.51) 16 181.330 km/h 1:38.075 (T.51)
Ab E.Esteban OCON (Alpine) Boîte de vitesses (T.42) 8 177.964 km/h 1:39.930 (T.33)
Ab Y.Yuki TSUNODA (AlphaTauri) Collision (T.0) 15 N/A N/A
F L.Lance STROLL (Aston Martin) Forfait N/A N/A

Les actus concernant le Grand Prix de F1 de Singapour 2023

Les brefs concernant le Grand Prix de F1 de Singapour 2023

Charles LECLERC | Ferrari
FIA

Charles Leclerc a pu revenir sur la victoire de Carlos Sainz à Singapour, un triomphe en saison de domination Red Bull, telle une île providentielle au milieu de l'océan. Il a ainsi évoqué le travail d'équipe, en particulier celui qui a permis à l'Espagnol de monter sur la plus haute marche du podium : "En ce qui concerne le travail avec Carlos, je pense que nous avons toujours bien travaillé ensemble, et c'était clair dès le samedi soir après les qualifications, mais probablement même avant les qualifications, que celui qui serait en tête serait aidé par la deuxième voiture. Donc c'était clair, et oui, nous avons fait du bon travail. Je suis donc vraiment heureux que l'équipe ait pu gagner, et cela me motive également et me donne un élan supplémentaire pour en remporter une avant la fin de la saison."

Esteban OCON | Alpine
FIA

Esteban Ocon content des pièces amenées à Singapour : "Nous avons apporté quelques mises à jour à Singapour, ce qui a vraiment fait une différence. L'équipe a fait un très bon travail par rapport à Monza, qui était une situation un peu extrême. Mais, vous savez, nous avons vraiment amélioré la voiture et avons beaucoup plus de performances. Nous avons retrouvé le Q3 pendant un moment et oui, en course, nous dépassions et étions vraiment en attaque, ce qui était un peu... Je ne vais pas dire inattendu, mais c'était en comparaison avec les autres courses. Et cela est vraiment dû au dur travail de l'équipe et chaque fois que nous apportons quelque chose, ça fonctionne. Donc oui, nous devons continuer à faire ce que nous faisons. Continuer à nous concentrer sur nous-mêmes et espérons que cela continuera bien sur cette lancée."

Alexander ALBON | Williams
FIA

Checo Pérez a mis au tapis Yuki Tsunoda au début de la course à Singapour, mais il a aussi sorti la Williams d'Alex Albon des points. Le pilote thaïlandais s'est vu poser la question suivante : "Est-ce que Checo Pérez est toujours sur ta liste de cartes de Noël ?"

La réponse d'Alex, expliquant que l'entente entre eux n'est pas rompue : "Vous devriez poser la question à Yuki aussi. Oui, bien sûr qu'il l'est. C'était un peu décevant, bien sûr, lors de la course de la semaine dernière, surtout pour nous qui ne marquons pas souvent des points, c'était dommage de ne pas en avoir marqué. Mais tout est pardonné. Nous allons maintenant à Suzuka, un circuit qui devrait être plus favorable pour notre voiture. C'était surtout décevant car nous n'avions pas beaucoup d'espoirs pour la course à Singapour la semaine dernière, et être dans une position où nous aurions presque pu marquer des points était excitant. Normalement, tant que nous restions en piste, nous aurions marqué quelques points. Mais ce n'était pas le cas."

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Alors que les écuries se penchent sur la constance des décisions et demandent des explications sur les jugements rendus à Singapour, un chef d'écurie ayant même parlé de scandale d'après un rapport d'AMuS, il y a eu un petit échange entre Checo Pérez et, notamment, Lewis Hamilton et Charles Leclerc sur les gênes provoquées par Max Verstappen à Marina Bay. Retranscription :

Question par Adam Cooper – Motorsport.com : "Le week-end dernier, Max a eu deux incidents de gêne en qualifications, un dans la voie des stands, un sur la piste. Êtes-vous surpris qu'il s'en soit sorti avec des réprimandes et pas de pénalités sur la grille ? Avez-vous des inquiétudes quant à la cohérence des décisions ?"

Sergio Pérez : "Rien à dire à ce sujet."
Lewis Hamilton : "Tu es sûr ? Tu as toujours une opinion sur les choses."
SP : "Pas sur celle-ci. Que devrais-je dire sur celle-ci ? Je te le passe."
LH : "Est-il permis de se garer à la fin de la voie des stands lors de la sortie ?"
SP : "Ne pas attendre aussi longtemps, mais c'est probablement quelque chose qui sera autorisé à l'avenir."
LH : "Je pose simplement la question parce que je ne savais pas. Je ne sais vraiment pas quoi dire. Je ne les ai pas vraiment vus. Évidemment, j'étais dans la voie des stands lorsque tout le monde s'est arrêté et je ne pouvais pas voir ce qui se passait devant. Et nous travaillons toujours aussi étroitement que possible avec la FIA pour avoir de la cohérence, et il y a des variations, donc nous devons continuer à travailler dessus, c'est certain."
Esteban Ocon : "Je dois dire que je n'ai pas vu les incidents. Non, franchement, j'étais concentré sur moi-même plus que sur Max."
Charles Leclerc : "Oui, j'étais un peu surpris, surtout celui dans la voie des stands car cela pourrait ouvrir de mauvaises situations à l'avenir. Mais encore une fois, comme l'a dit Lewis, c'est toujours une discussion ouverte avec la FIA et nous essayons de leur expliquer notre point de vue pour améliorer les choses, et je suis sûr que nous aurons cette discussion demain soir lors du briefing."
Valtteri Bottas : "Oui, je n'ai en fait pas encore vu l'incident, donc nous devons d'abord y jeter un coup d'œil pour commenter."

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Au Japon, Max Verstappen avoue qu'ils ont clairement été battu et c'est pourquoi il est détendu à ce sujet : "J'aurais bien sûr aimé gagner à Singapour, mais je savais aussi qu'un jour viendrait où je ne gagnerais pas ou quelque chose se passerait mal."

Il complète : "Nous n'avons pas gagné cette fois-ci : 'shit happens'. On continue ici et on essaie à nouveau."

Que pense-t-il de sa suprématie en 2023 ? "Comme notre domination n'était pas mauvaise pour le sport à mes yeux. Nous avons simplement fait mieux que les autres. Si les gens ne peuvent pas l'apprécier, alors vous n'êtes pas un vrai fan. À Singapour, d'autres équipes étaient mieux préparées que nous et méritaient donc de gagner. Parce qu’ils ont mieux performé, pas parce que certaines personnes auraient pu trouver cela ennuyeux auparavant."

George RUSSELL | Mercedes
FIA

Hamilton sur Russell ce week-end au #SingaporeGP : "Nous essayons tous d'être parfaits au millimètre près sur la piste et il est très facile de faire des erreurs. Il est également très facile pour n'importe lequel d'entre nous de se retrouver dans la position où George était. Il a conduit de manière phénoménale tout le week-end, c'était donc vraiment malheureux pour lui de finir ainsi au dernier tour. Mais il continue de grandir, il continue de s'améliorer, donc je sais qu'il va continuer à devenir de plus en plus fort et rapide et s'il y a une manière dont je peux aider, je ferai naturellement partie de cela au cours des deux prochaines années."

Carlos SAINZ | Ferrari
FIA

Carlos Sainz a répondu à une question concernant la stratégie de Ferrari et son rôle dans l'équipe par rapport à Charles Leclerc. À l'aspect de savoir si Ferrari avait parié sur lui pour la victoire, il a nié une telle intention de l'équipe : "Je ne pense honnêtement pas que l'équipe ait misé sur moi. Je pense que nous essayions de faire la meilleure course possible pour les deux voitures." Il explique que Leclerc maintenait un écart stratégique en prévision d'une éventuelle sortie de la Safety Car, ce qui s'est effectivement produit.

Sainz a également souligné sa confiance tout au long du week-end et surtout pendant la course : "Ce week-end, j'avais beaucoup de rythme et je me sentais en harmonie avec la voiture." Selon lui, cette harmonie et son contrôle sur la voiture lui ont permis de bien gérer les derniers tours avant la Safety Car et d'extraire le maximum des pneus Mediums.

Il conclut en notant que le rôle de la voiture de tête est toujours plus facile : "Bien sûr, lorsque vous êtes la voiture de tête, cela va toujours être plus facile."

Lewis HAMILTON | Mercedes
FIA

Lewis Hamilton a parlé de plusieurs aspects de la course, notamment la décision de s'arrêter aux stands pendant la VSC : "Je pense que nous devions prendre le risque, tenter de dépasser certains de ces gars et viser la victoire." Selon lui, l'équipe a fait un excellent travail, même si les opportunités de dépassement étaient limitées."

Cependant, il a ajouté que si c'était lui à la place de George Russell, il aurait probablement fait différemment : "Je pense que George était en deuxième position à ce moment-là, et peut-être que si j'avais été à sa place, je serais probablement resté en piste pour garder au moins la McLaren derrière moi."

Concernant sa performance par rapport à George Russell, Hamilton a noté qu'il était environ une demi-seconde plus rapide par tour, mais il a souligné : "Il est si difficile de dépasser ici, il faut environ une seconde et demie de déficit par rapport à la voiture de devant."

En parlant des opportunités manquées, il a reconnu que Carlos Sainz avait un très bon rythme et que s'il s'était mieux qualifié avec sa W14, il aurait peut-être été dans une meilleure position : "Je pense que si j'avais mieux qualifié hier, peut-être troisième, ou même en première ligne avec ces gars, peut-être que nous aurions été bien sûr dans une meilleure position."

Hamilton a conclu en disant qu'il était reconnaissant pour le travail de l'équipe et qu'il pense que "nous progressons."

Red Bull
FIA

Lewis Hamilton a sa petite théorie sur le mauvais week-end singapourien des Red Bull : "Ils travaillent sur la voiture de l'année prochaine, donc... ils ont moins de temps en soufflerie. Ils utilisent probablement une partie du temps de cette année pour celle de l'année prochaine, et ils auraient très certainement fait la transition avant nous."

Le fameux "wait and see" est de rigueur pour le Britannique : "Donc non, je pense que c'est simplement l'un des facteurs. Ils sont tellement en avance que peut-être qu'ils développent moins leur voiture actuelle et nous continuons à pousser pour développer la nôtre. Mais seul le temps nous le dira."

Carlos SAINZ | Ferrari
FIA

Carlos Sainz explique la pression des derniers tours, surtout en raison de l'usure des pneus : "dès que j'ai commencé à pousser, l'usure de mes pneus s'est mise en marche." Il est également surpris par la vitesse à laquelle les Mercedes ont réduit l'écart : "ça m'a assez surpris de voir à quel point les Mercedes ont réussi à dépasser Charles [Leclerc] et à réduire l'écart sur Lando et moi."

En parlant de sa stratégie avec Lando Norris, Sainz a déclaré qu'il devait être prudent : "Vous ne pouvez pas avoir une seule erreur ou un dérapage parce que cela signifie que Lando aura alors une chance de vous dépasser s'il est sur le DRS". Il mentionne également un moment clé où il a dû ralentir pour donner à Lando du DRS : "j'ai dû ralentir beaucoup dans les virages 1, 2 et 3 pour lui donner à nouveau le DRS. Je pense que ce mouvement a en réalité sauvé ma course, et aussi la P2 de Lando."

Dans l'ensemble, Sainz estime que sa stratégie a bien fonctionné et a permis à Ferrari de remporter la victoire : "J'ai dû offrir à Lando un petit coup de pouce DRS un peu astucieux, ce qui nous a aidés à les garder derrière et à gagner la course."

Lando NORRIS | McLaren
FIA

Lando Norris a avoué avoir touché le même mur qui a mené George Russell à l'abandon au Grand Prix de Singapour : "J'ai également touché le mur au dernier tour au même endroit. [...] J'ai fait la même chose. Je pense qu'il m'a copié ! Il l'a juste fait encore pire."

Carlos SAINZ | Ferrari
FIA

Interrogé à la fin de la course sur la pression qu'il a eu à être chassé dans les derniers tours, Carlos Sainz a indiqué : "Pour être honnête, je me sentais sous contrôle. C'était... j'ai toujours eu l'impression d'avoir la marge de manœuvre et le rythme en main pour faire ce que je voulais. Je ne vais pas mentir, tu es sous pression et tu es évidemment très près de commettre une erreur quelconque, mais je me sentais sous contrôle, j'avais l'impression de bien gérer et nous avons réussi à l'emmener à la maison."

Il expliquait avant ça : "il s'agissait surtout, compte tenu de nos limitations en matière d'usure et de dégradation des pneus, de gérer le début des relais pour m'assurer d'atteindre les tours cibles que nous voulions faire sur chaque composé [pneumatique]. Évidemment, une voiture de sécurité nous a forcés à nous arrêter plus tôt que prévu et je savais que ce serait un long relais en pneus durs. Je devais faire en sorte que George... je devais le ralentir, ne pas lui donner une opportunité de voiture de sécurité ou de pneus medium – et ça a fonctionné à la perfection. C'était juste un peu serré à la fin – mais nous avons donné un peu de DRS à Lando pour l'aider et à la fin, nous avons terminé en P1."

Charles LECLERC | Ferrari

Charles Leclerc a avoué que sa fin de course a été [littéralement] chaude.

"Il s’agissait d’amener la voiture jusqu’au bout, la voiture surchauffait partout", a déclaré Leclerc par rapport à sa fin de course où Verstappen le recollait.

"Le rythme n’était donc pas représentatif. Il s’agissait avant tout de ramener la voiture à la maison, mais avant cela, le rythme était bon. C'était une bonne gestion de course de la part de l'équipe."

"[C’était] principalement moteur, nous savions que c’était critique. J'étais également conscient que Singapour est toujours critique côté course."

Red Bull

Christian Horner, directeur de l'écurie Red Bull, dresse le bilan après Singapour : "Tout d'abord, félicitations à Ferrari. Carlos [Sainz] a fait une excellente course et a réussi à maintenir sa position pour la victoire. La course a certainement été passionnante aujourd'hui, mais pour nous, nous avons été très malchanceux. La voiture de sécurité n'aurait pas pu arriver à un pire moment et cela a ruiné toutes nos chances de nous battre pour une bonne position. C'est dommage, mais il y a aussi beaucoup de points positifs. Le rythme de Max en fin de course, couplé avec la remontée de Checo, a également contribué à une performance d'ensemble très solide."

"Nous savions que cette série prendrait fin à un moment donné et nous réfléchissons au bon travail accompli par l'équipe. 15 victoires d'affilée, c'est un exploit incroyable. 10 victoires pour Max, c'est quelque chose de tout aussi remarquable. Nous avons beaucoup de dynamisme en allant au Japon et nous avons hâte de reprendre la piste."

Sergio PÉREZ | Red Bull

Checo Pérez a terminé huitième du Grand Prix de Singapour, en démarrant treizième sur la grille de départ : "Ce n'était pas une bonne journée pour nous, c'était aussi difficile que nous l'avions prévu, nous avons eu du mal toute la course et rien n'a vraiment fonctionné. Les voitures de sécurité sont arrivées au mauvais moment et c'était la même chose avec les VSC, ce n'était simplement pas notre journée. À la fin, nous étions sur une stratégie différente de tout le monde et c'était le mieux que nous pouvions faire. Je pense que nous avons beaucoup de choses à examiner après ce week-end et beaucoup à comprendre en tant qu'équipe. Je pense que les problèmes étaient liés au circuit et nous devrions être plus forts le week-end prochain, passons à autre chose et tournons-nous vers le Japon."

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Les impressions de Max Verstappen après un Grand Prix de Singapour où il a limité la casse en finissant cinquième : "Je pense que nous avons fait de notre mieux aujourd'hui. Nous avions un bon rythme et nous avons simplement été malchanceux avec le timing de la voiture de sécurité ; sans cela, je pense vraiment que nous aurions été bien placés pour nous battre devant. La stratégie d'aujourd'hui nécessitait de ne pas faire d'erreurs. À la fin, j'ai pu m'amuser un peu en rattrapant du terrain avec les pneus mediums. Pour l'instant, l'objectif est de gagner le week-end prochain au Japon."

"Tout doit être parfait pour remporter chaque course de la saison, je savais que ce jour viendrait et c'est absolument bien ainsi. Tout le monde voit à quel point nous pouvons être dominants et ne réalise pas à quel point c'est vraiment difficile, il faut bien faire beaucoup de choses."

Sergio PÉREZ | Red Bull

Dans les enquêtes post-course, Pérez se prend 5 secondes de pénalité, sans conséquences sur sa position dans le classement final.

Lando NORRIS | McLaren

Pour Lando Norris, deuxième de la course, Carlos Sainz a été très généreux de lui donner le DRS [stratégiquement, Sainz avait volontairement donné le DRS à Norris dans les derniers tours pour se protéger des Mercedes qui étaient juste derière].

Avec sa deuxième place sur le podium, ils ont eu excellent résultat même s’ils seraient bien allés chercher une place supplémentaire.
Ce sont des bons points pour l’équipe.

Il a loué la bataille entre lui, les Ferrari et les Mercedes.

Lewis HAMILTON | Mercedes

Au micro sous le podium, Lewis Hamilton a déclaré que l’équipe a fait un travail génial ce week-end. Il a gardé la tête dans le guidon et a poussé.

Le crash de son coéquipier dans le dernier tout, il juge que c’est malheureux pour Russell.

Charles LECLERC | Ferrari

Pour le Monégasque Charles Leclerc, ils n’auraient pas pu faire quelque chose de mieux. Il a fait le choix des softs au départ à la dernière minute.

C’était à lui de faire un meilleur boulot en qualifs.

Il faut maintenant confirmer au Japon.

C’est bien d’avoir une victoire cette année et il loue la victoire de Carlos Sainz.

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Verstappen explique après la course que c'était un peu compliqué quand tout le monde était sur les pneus neufs. Puis il y a eu un peu de malchance, notamment les timings de VSC et d'arrêts.

Sur les médiums, c'était un peu mieux (cf. son message radio comme quoi il pilotait sur de la glace) et la fin s'est mieux déroulée.

Pour lui, le Japon sera une bonne piste pour eux.

Ferrari

Vasseur explique qu'il n'était pas stressé par la stratégie de Mercedes car Sainz gérait et qu'ils avaient un peu de marge.

Le plan était clair, avec Leclerc en softs au début, garder les pilotes groupés derrière.

Réaction super bonne après les critiques. Les petits pas en avant, c'est encore plus important aujourd'hui sur un circuit où ils n'étaient pas les plus à l'aise.

Il a conscience qu'il ne sera pas tous les jours sur le podium ("Ferrari ne sera pas tout le temps à la ramasse", a-t-il dit au micro de Canal+) et saisit ce moment.

Pierre GASLY | Alpine

Gasly est content de ce super résultat pour ce week-end.

Beaucoup de choses essayées vendredi et ça n'allait pas mais hier ça allait mieux. Aujourd'hui c'était chaud par moment mais ce sont des beaux points pour l'écurie.

Il faut analyser l'abandon d'Ocon pour ne pas que ça se reproduise.

Carlos SAINZ | Ferrari

Sainz explique que c'est un incroyable sentiment, incroyable week-end, un grand merci à tout le monde chez Ferrari, après tant de moments difficiles.

Tout était une histoire de gestion de pneus, de perfection stratégique.

Il est resté en contrôle malgré la pression.

Esteban OCON | Alpine

Abandon d’Ocon en course, problème de boîte de vitesses confirmé. Le pilote français est déçu car il y a l’avait une très bonne vitesse en course, qu’ils tenaient le rythme, donc ça fait mal le hic à la fin mais la saison n'est pas terminée.

Préoccupation sur un DNF matériel : "pas de commentaire."

George RUSSELL | Mercedes

Russell a touché un mur au dernier tour avant de se crasher. Ceci lui a ôté ses espoirs de podium alors qu’il était P3 derrière Sainz et Norris.

Carlos SAINZ | Ferrari

Victoire stratégique et de pilotage pour Sainz, devant Norris et Hamilton.

Russell, troisième, a tapé le mur au dernier tour et s’est retrouvé d’as le mur, faisant monter son coéquipier sur le podium.

Pour les pneus au départ, on a Leclerc, Tsunoda, Piastri et Zhou en softs puis les Red Bull et Bottas en pneus durs. Les autres pilotes partiront forcément en gomme médium.

Kevin MAGNUSSEN | Haas

KMag va sortir les coudes, il veulent capitaliser sur la P6.
"I want to be very wide but also very wise", dit-il.

Oscar PIASTRI | McLaren

Piastri a l’ancien package McLaren, il n’aura les nouvelles mises à jour qu’au Japon, mais Brown est persuadé qu’il a le rythme pour faire de bonnes choses.

Yuki TSUNODA | AlphaTauri

Quand on voit le résultat en qualifs de Liam Lawson, on peut se demander ce qu'aurait pu faire Yuki Tsunoda. Sur la F1 TV, Will Buxton a mentionné que d'après leurs simulations, une P6 était envisageable !!!

Yuki Tsunoda explique : "J'ai commis une erreur, un blocage au virage 14. Je suis désolé pour mon équipe, c'est vraiment dommage et je suis très frustré parce que le rythme de la voiture est incroyable. On verra comment ça se passe demain et je ferai de mon mieux pour marquer des points."

Jody Egginton (Directeur Technique) déclare : "En regardant l'ensemble, il semble que nous ayons fait un pas en avant en termes de performance ici. C'est positif et quelque chose que nous devons valider et renforcer à Suzuka, qui est un circuit plus conventionnel. En regardant les qualifications ce soir, nous pensions avoir le rythme pour amener les deux voitures en Q3. Le rythme et l'équilibre de la voiture en Q1 étaient bons, et nous semblions bien placés pour progresser. Cependant, en Q2, Yuki n'a pas pu établir de temps lors de son premier tour rapide et est sorti lors de son deuxième passage, il n'a donc pas établi de temps, ce qui est très frustrant car son rythme en Q1 était suffisant pour passer en Q3. Liam a eu des qualifications plus fluides et a bien progressé. Aller en Q3 est sa récompense, ce qui est agréable à voir, car c'est sa première fois ici en Formule 1. Notre rythme en long relais semblait correct vendredi, nous devons donc exploiter cela et être prêts à saisir les opportunités pour faire avancer Yuki afin qu'il puisse maximiser le package. Dans l'ensemble, il y a des points positifs à retenir, mais c'est demain que cela compte en termes de réalisation de nos objectifs."

Red Bull

Horner explique que, vendredi, le rythme de course de Pérez était très fort (il se reprend et dit "normal") mais comme ils sont mal classés sur la grille, ça va être dur de transformer ça et qu’il faudra voir.

D’après les statistiques, il explique qu’ils n’ont aucune chance mais "qu’ils n’écoutent pas les statistiques", sinon ils "ne seraient pas là".

Red Bull

Red Bull avait amené un nouveau fond plat qui n’a pas fonctionné comme prévu.

Et en qualifications à Singapour, les F1 autrichiennes sont repassées sur l’ancienne pièce et la voiture a été énormément rabaissée sauf que le plancher, avec les bosses, touchait le sol. Ceci rendait la voiture dur à conduire, l’effet de sol était altéré et ce cercle vicieux s’étendait aux températures de pneus, d’où le manque global de grip.

Grille de départ finale, incluant le forfait de Stroll et le départ des stands de Zhou suite à son changement moteur.

Stratégies selon Pirelli et pneus à disposition des pilotes pour la course.

Lance STROLL | Aston Martin

À la suite de son crash hier en qualifs, Aston Martin et Lance Stroll décident de le retirer de la course. Sage décision pour l’écurie et son pilote puisque le Canadien pourra mieux se préparer pour le Japon.

"L'équipe est confrontée à un énorme travail de réparation de la voiture aujourd'hui et Lance est toujours endolori suite à un impact aussi violent."

Classement final des qualifs et grille de départ provisoire pour demain.

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Pas de pénalité de grille pour Verstappen et Sargeant mais des réprimandes et compagnie.

Carlos SAINZ | Ferrari

Carlos Sainz continue sur sa bonne lancée et a indiqué être une nouvelle fois à l’aise dans sa Ferrari dès la FP1.

C'était une séance chaotique pour tout le monde mais il s’est concentré pour éviter les erreurs.

Aujourd’hui, un peu comme à Monza, les choses se sont bien déroulées. Ceci contraste, selon lui avec avant. En effet, par le passé, selon les sessions, ils leur manquaient un petit truc.

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Max Verstappen, avec une élimination choc en Q2, a qualifié cette séance de qualification de très mauvaise, malgré une FP3 plutôt satisfaisante.

Dans la dernière séance d'essais libres, ils avaient pu développé de nouveaux réglages qui avaient amélioré l'équilibre de sa Red Bull, une voiture qui était inconduisible en FP1 et FP2.

Là, il n’a pu attaquer aucun virage et il bloquait ses roues pendant les freinages.

Pour lui, il n'y a pas grand chose de possible à espérer pour la course. Il évoque le peu de possibilités de doubler et un rythme trop lent pour sa monoplace.

Pierre GASLY | Alpine

Gasly était plutôt confiant après les qualifs à Singapour. Il a eu de bonnes sensations cet après-midi et, selon lui, les points sont envisageables.

Il est plutôt positif grâce au bon feeling qu’il a dans son Alpine.

George RUSSELL | Mercedes

George Russell, deuxième de la séance de qualifications singapourienne, a expliqué que c'était une session disputée, un sacré défi.

Chez Mercedes, ils veulent essayer de mettre Ferrari en difficulté pour les pousser à la faute.

Charles LECLERC | Ferrari

Charlerc Leclerc, après les qualifs, a indiqué qu'il lui en a manqué un peu mais que Carlos Sainz a fait un super travail.

Ferrari ne s’attendait pas à être aussi performante sur cette piste mais c’est bien pour l’avenir.

Ils semblaient solides sur les longs relais donc la course semble prometteuse.

Les résultats des qualifs singapouriennes, en attendant les possibles pénalités suite aux jugements des convocations chez les commissaires.

Carlos SAINZ | Ferrari

Pole position de Sainz devant Russell, Leclerc et Norris !!!

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Sortie de Checo Pérez et de Max Verstappen en Q2 !

Verstappen, mauvais chrono et sorti pour 0.007 par Lawson, n’ira donc pas en Q3.

Pérez : mauvais temps et un tête-à-queue dans sa dernière tentative.

Lance STROLL | Aston Martin

Gros crash de Lance Stroll en fin de Q1. Le pilote canadien va bien.

La troisième séance d'essais libres et ses chronos laissent présager du bon pour Ferrari, Mercedes et McLaren.

Verstappen est toujours mécontent par sa Red Bull : elle glisse beaucoup et les passages de vitesses de ne sont pas fluides.

Pierre GASLY | Alpine

Nouvel échappement pour Gasly.

Oscar PIASTRI | McLaren
FIA

Zak Brown exprime une grande satisfaction quant à l'évolution de son pilote Oscar Piastri depuis ses débuts en Grand Prix il y a neuf mois. Soulignant la maturité rapide de Piastri et sa compétitivité croissante, Brown semble très optimiste sur le duo formé avec Lando Norris, le qualifiant de "line-up de pilotes assez impressionnant". Brown conclut en affirmant qu'il est très content de ses deux pilotes.

Lando NORRIS | McLaren
FIA

Zak Brown, le PDG de McLaren, affiche un optimisme mesuré concernant leur nouveau package de mises à niveau déployé à Singapour, le plus significatif depuis celui du Grand Prix d'Autriche. Selon lui, les premières impressions de Lando Norris sont positives, bien que préliminaires. La piste doit encore se roder, et l'équipe a besoin d'étudier les données plus en détail.

En ce qui concerne les attentes, Brown note que la situation est différente de celle en Autriche, où l'équipe partait d'un point assez bas. Par conséquent, l'impact de la mise à niveau était plus marqué. Pour le moment, il est confiant que cette nouvelle mise à niveau représentera un pas en avant significatif. Il souligne que la compétition est serrée dans leur segment du classement, et que l'équipe souhaite continuer à réaliser des gains progressifs pour réduire l'écart avec les leaders.

Haas
FIA

Guenther Steiner, directeur de l'équipe Haas, admet que la performance à Monza était décevante et que l'équipe comprend en partie les problèmes rencontrés. Leur faiblesse sur les circuits à haute vitesse est bien notée, et Steiner indique qu'ils ont du mal à trouver des améliorations de performance. En conséquence, aucune mise à jour n'a été apportée, et l'équipe a plutôt choisi de changer de direction. Une "grosse mise à jour" est prévue pour Austin, avec l'espoir d'améliorer la compréhension de la voiture pour la saison prochaine.

Steiner précise que les changements à venir ne constituent pas une "B-spec" de la voiture, car il n'y aura aucune modification apportée aux suspensions ou à la boîte de vitesses. Ils s'aligneront plutôt sur la carrosserie que la majorité des autres équipes ont déjà adoptée.

Pour le Grand Prix de Singapour, l'équipe est prudemment optimiste. Bien que la voiture soit un peu meilleure sur des circuits à forte charge aérodynamique, Steiner reste réservé sur les prédictions, notant que toutes les équipes ont également fait des progrès.

Enfin, Haas a mis en place une nouvelle console centrale dans le garage, à la fois pour la modernisation et pour des raisons de durabilité. Ce changement devrait également permettre de réduire le poids du fret aérien de deux à trois tonnes.

Mercedes
FIA

Toto Wolff, directeur de l'écurie Mercedes, s'est montré prudent lorsqu'on lui a demandé si son équipe pourrait remporter la victoire à Singapour, notamment en raison des inquiétudes de Max Verstappen sur la performance de Red Bull. "Je ne veux pas faire de prédictions et ensuite ne pas répondre à nos propres attentes", déclare Wolff. Il ajoute que la course à Singapour sera probablement "très serrée" entre "quatre ou cinq équipes en tête".

Wolff discute également des particularités du circuit de Singapour, soulignant que "la surchauffe des pneus joue un rôle massif". Selon lui, même un petit écart dans la performance des pneus peut être décisif. "Si vous êtes juste à un millimètre en dehors de la fenêtre lorsque quelqu'un est dedans, alors vous êtes simplement battu", dit-il.

En ce qui concerne la performance de la voiture de Mercedes en termes d'appui aérodynamique, Wolff estime qu'il ne faut pas simplifier les choses en termes de "fort" ou de "faible" appui aérodynamique. Néanmoins, il admet que Mercedes a été "meilleure" sur des circuits nécessitant un appui aérodynamique élevé par rapport à ceux privilégiant la vitesse de pointe, comme Monza et Spa. Cependant, il insiste sur le fait que "c'est une lutte à chaque fois que vous venez sur l'un de ces circuits".

Alfa Romeo
FIA

Alessandro Alunni Bravi s'est exprimé sur les perspectives de son équipe à la course à Singapour, après un bon résultat à Monza. "Il est difficile de juger : nous sommes seulement vendredi", déclare-t-il, tout en soulignant que l'équipe est confiante suite à leur "bon travail" à Monza pour récupérer d'un début difficile.

Sur le plan technique, Alunni Bravi annonce plusieurs améliorations, notamment une "nouvelle suspension avant testée à Monza" qui devrait être bénéfique à Singapour. De plus, il mentionne l'introduction d'un "nouveau plancher et d'un tout nouveau package aérodynamique" qu'il qualifie de "grand pas en avant" pour l'équipe. Intriguant, il note que "nous verrons davantage les bénéfices de ces améliorations à Suzuka", suggérant que l'équipe a une stratégie à long terme pour maximiser le potentiel de ces nouveaux équipements.

Cependant, il souligne que la qualification demeure un point faible. "Si nous parvenons à placer les deux voitures en Q2, je pense que nous pouvons nous battre pour les points", conclut-il.

Sergio PÉREZ | Red Bull

Checo Pérez a bataillé avec son auto en piste et reste mitigé quand aux espoirs pour le reste du week-end : "Je pense qu'il y a des éléments intéressants que nous devons comprendre dans le courant de la nuit. Nous semblons avoir pas mal de difficultés avec l'arrière de la voiture, en particulier en FP2. Il y a beaucoup de choses à examiner et j'espère que nous pourrons trouver les meilleurs réglages possibles avant les qualifications. Nous nous attendions à ce que Ferrari soit bonne ici, mais nous sommes tout simplement trop loin. Tout va bien, nous devrions pouvoir réduire un peu plus l'écart demain, ce sera un gros défi. L'essentiel est d'améliorer l'équilibre car pour l'instant nous sommes trop loin."

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Max Verstappen n’est pas rassuré quant à l’équilibre de sa voiture sur le circuit de Singapour : "Notre performance d’aujourd’hui était inattendue. Nous avons essayé pas mal de choses différentes en FP2 et certaines ont fonctionné, d’autres non. Nous n’avons jamais vraiment réussi à maîtriser la voiture aujourd’hui, j’ai surtout eu du mal avec l’équilibre, donc il y a pas mal de choses à travailler avec l’équipe ce soir. Je vais bien sûr essayer d’améliorer ça demain mais il y a un sacré écart, les Ferrari ont l’air rapides. Voyons quelles améliorations nous pouvons apporter du jour au lendemain."

McLaren

Plutôt pas mal, cette livrée Stealth sur la McLaren.

Alexander ALBON | Williams

Concernant le problème rencontré sur la voiture d'Albon en FP2, il s'agit d'un soucis d'ERS.

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Les Red Bull, qui testaient un nouveau fond plat, étaient un peu en difficulté en ce premier jour à Singapour. Les pilotes se sont exprimés.

Verstappen : "C'était pire que ce que nous avions prévu. Nous avons du travail pour ce soir. Nous essaierons de nous améliorer, mais l'écart est grand."

Pérez : "C'est difficile avec l'arrière de la voiture, surtout pendant les essais libres 2. Nous nous attendions à ce que Ferrari soit fort. Nous voulons [les] rattraper, mais ce sera difficile."

Les chronos de FP2 sont tombés et Ferrari réitère sa bonne forme de la première sessions d'essais libres.

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Nous apprenons par Tobi Grüner d'AMuS que Max Verstappen avait un nouveau fond plat lors de la première séance d'essais libres et qu'en FP2, c'est Checo Pérez qui essayait cette mise à niveau de la Red Bull.

Selon les informations d'AMuS, seuls deux nouveaux planchers sont disponibles à Singapour, ce qui peut expliquer l'absence de prise de risques par les deux pilotes.

Logan SARGEANT | Williams

Bref d'appréciation de la livrée Gulf.

Alexander ALBON | Williams

Au-delà de la beauté du cliché, l'écurie Williams indique évaluer un soucis potentiel de bloc d'alimentation sur le FW45 d'Albon et que c'est peu probable que le Thaïlandais reprenne le volant en cette FP2.

F1

La Formule 1 a annoncé qu'elle produira une deuxième émission F1 Kids lors du Grand Prix de Singapour de ce week-end, faisant suite à un pilote réussi plus tôt dans la saison en Hongrie avec Sky UK et Sky Deutschland.

La deuxième édition de F1 Kids sera disponible à l'international, avec neuf partenaires de diffusion prêts à diffuser la course dans plusieurs territoires sur six continents.

Les enfants du monde entier pourront s'accorder sur Supersport (Pan Afrique), beIN Sports (Pan Asie), Fox Sports (Australie), Bell (Canada), SportTV (Portugal), ESPN (Amérique latine, Caraïbes et États-Unis), Sky (Royaume-Uni et République d'Irlande) et Viaplay (Europe).

La diffusion comportera de nouveau un flux international dédié du Grand Prix, comprenant des graphiques 3D augmentés, des transmissions radio d'équipe adaptées aux enfants, des explications techniques et un ensemble personnalisé de graphiques et animations colorées, y compris les avatars de pilotes façon cartoon.

"Y'as pas d'lézard !" qu'il disait. Si si pourtant !

Lando NORRIS | McLaren

Lando Norris aperçu à la première séance d'essais libres avec un design alternatif noir mat (style Vantablack) de son casque spécial pour le week-end singapourien.

Temps de FP1 : les Ferrari en tête des chronos.

Williams

Après s'être lancée dans la première séance d'essais libres à Marina Bay, Williams a posté une photo de la livrée Gulf qu'elle arborera pour Singapour, le Japon et le Qatar.

Points comptables mécaniques avant le début du Grand Prix de Singapour.

Les changements sur les boîtes de vitesses des AlphaTauri n'est pas présent dans les calculs.

Yuki TSUNODA | AlphaTauri

Nouvelles boîtes de vitesses pour les AlphaTauri.

La liste des améliorations/pièces amenées à Singapour pour Red Bull, Ferrari, Mercedes, Alpine, Alfa Romeo, Aston Martin et Williams.

AlphaTauri

Gros package d'améliorations pour AlphaTauri à Singapour.

McLaren

McLaren a fait le plein des nouvelles pièces à Singapour !

Kevin MAGNUSSEN | Haas

Casque spécial #SingaporeGP pour KMag.

Max VERSTAPPEN | Red Bull
FIA

Quelle sera l'influence des directives techniques en place ce week-end ? Tout ceci pourrait-il affecter les performances de Red Bull à Singapour ? Max Verstappen répond : "Je ne pense pas que cela nous affectera. Nous n'avons jamais vraiment eu d'aileron avant flexible ou quoi que ce soit. Donc je ne pense pas que cela nous nuira."

Carlos SAINZ | Ferrari
FIA

Après son podium à Monza, Carlos Sainz explique qu'il se sent plus en osmose avec sa voiture et que ça l'aide à avoir des week-ends plus homogènes et que la performance s'en ressent : "Je pense que maintenant je me sens plus en phase avec la voiture depuis le début de la saison, vraiment. Ce n'est pas comme si quelque chose avait changé récemment. C'est peut-être plutôt que j'ai réussi à bien assembler les week-ends plus souvent, mais je me sens en phase avec la voiture depuis le début de la saison alors que ce n'était pas le cas l'année dernière et j'ai dû changer pas mal de choses dans ma manière de piloter et adapter et régler un peu la voiture à mon goût."

Et pour Singapour, quels sont ses pronostics de batailles ? "En termes de qui nous allons affronter ce week-end ? Je n'en ai aucune idée. Je pense que ce pourrait bien être Aston, ce pourrait bien être Mercedes, ça pourrait bien être McLaren ou même Alpine s'ils sont aussi compétitifs qu'à Zandvoort. Je pense que Red Bull sera une longueur d'avance, mais si nous réussissons tout, alors tout peut arriver."

Fernando ALONSO | Aston Martin
FIA

Deux fois vainqueur à Singapour, qu'attend Fernando Alonso de sa voiture pour gagner cette course ? "Beaucoup de choses, je pense. Il faut d'abord voir le drapeau à damier, c'est une course très exigeante."

"Tout fonctionne un peu plus chaudement que d'habitude. Les murs sont très proches, comme sur tous les circuits urbains. Et il faut avoir cette confiance en la voiture, comme il en faut également à Monaco et à Bakou. Donc, voyons si nous pouvons construire cette confiance à partir des essais libres et faire une bonne course."

Et pense-t-il avoir une voiture plus performante à Marina Bay, après le manque de compétitivité à Monza : "J'espère bien. C'est difficile à dire. À Monza, nous n'étions pas compétitifs, c'est sûr. Ici, nous espérons être un peu en meilleure forme, mais je pense que c'est très serré. Sur certains des circuits urbains, nous avons eu le sentiment, comme à Monaco, que ça allait. À Bakou, ce n'était pas le cas. Donc, je pense qu'il faut attendre et voir. Et comme je l'ai dit, construire une dynamique à partir de FP1."

L'équipe a dit en arrivant à cette course que son objectif pour les huit derniers Grands Prix est de récupérer la deuxième place au championnat des constructeurs. Pense-t-il avoir la voiture pour y parvenir ? "On verra. Je pense que ce sera long jusqu'à Abu Dhabi, il y aura des hauts et des bas pour tout le monde."

"Nous avons vu pendant la saison que par moments, lors de certaines courses, il semblait que nous étions la deuxième voiture la plus rapide. Certaines des courses, nous avons l'impression d'être la cinquième ou la sixième plus rapide. Donc, comme je l'ai dit, c'est difficile à deviner."

"Mais vous savez, nous sommes confiants. Évidemment, nous sommes dans une position privilégiée, à se battre avec les meilleures équipes, et nous apprécions toujours chaque moment de chaque week-end. Mais bon, on verra. Je pense que nous devons prendre les courses les unes après les autres et être très ouverts quant à nos chances. Et si nous pouvons marquer beaucoup de points, nous nous battrons pour la deuxième place."

Max VERSTAPPEN | Red Bull
FIA

Max Verstappen en est à un record de 10 victoires consécutives. Cela le met dans quelle situation : plus ou moins de pression pour faire mieux ? "Je n'ai jamais vraiment regardé les numéros huit, neuf, dix. Je veux toujours simplement faire de mon mieux. Donc naturellement, chaque week-end, c'est en gros la même quantité de pression que je me mets pour essayer d'obtenir le meilleur résultat possible. Donc, en fait, rien ne change vraiment de ce côté-là."

Max VERSTAPPEN | Red Bull
FIA

Pourquoi Max Verstappen pense que Singapour sera moins facile pour les Red Bull ? "Je pense que nous ne sommes tout simplement pas aussi compétitifs que sur d'autres circuits. Je pense que les circuits urbains sont un peu plus difficiles pour notre voiture. Je pense toujours que nous pouvons faire du bon travail, mais ce sera très serré."

Et que pense-t-il des changement apportés au circuit cette année ? "Ça va. Je veux dire, moins de freinage, moins de bataille avec le volant, un peu plus détendu."

Pierre GASLY | Alpine
FIA

Après un Grand Prix d'Italie très difficile, à quoi s'attend Pierre Gasly sur le circuit de Singapour ? "Nous nous attendons à ce que ce soit légèrement mieux."

"Je veux dire, évidemment, des conditions très différentes, des caractéristiques de piste très différentes, plus de virages. Nous savons pourquoi nous avons eu du mal à Monza et certaines des faiblesses. Et je pense qu'en théorie, c'est un peu plus proche d'une piste comme Zandvoort, où nous avons montré un peu plus de compétitivité."

"Ce ne sera pas le jour et la nuit, mais définitivement nous nous sommes préparés de la meilleure manière possible et j'espère que nous serons dans la course pour les points."

Et les modifications à Marina Bay : bonne ou mauvaise chose pour les Alpine ? "Généralement, plus il y a de virages, mieux c'est pour nous, donc je n'étais pas très enthousiaste."

"Mais oui, je pense que la piste est... J'ai toujours adoré Singapour pour son côté sinueux et technique, en quelque sorte. Donc oui, ce sont juste deux chicanes qui ont été retirées et pas de grande tribune orientée dans le mauvais sens là-bas. Donc espérons qu'ils n'ont pas vendu trop de billets là. Mais oui, à part ça, ça va toujours être très, très cool."

Liam LAWSON | AlphaTauri
FIA

Liam Lawson a fait part du plaisir qu'il prend dans son nouveau rôle même s'il saisit les choses "course par course", en attendant le retour de Daniel Ricciardo.

Et cela a-t-il aiguisé son appétit pour 2024 ? "Ouais, je pense qu'à présent, je dirais qu'ayant eu un avant-goût, c'est définitivement quelque chose dont je suis tombé amoureux. Et je ne pense pas pouvoir me contenter de moins."

Lance STROLL | Aston Martin
FIA

Lance Stroll pense que Singapour sera un terrain plus propice pour son Aston Martin et espère un bon week-end. Il lui a alors été posé la question sur l'évolution des performances de l'écurie.

Q : "Lance, dernière question pour moi. L'équipe a rendu public son objectif pour ces huit dernières courses, qui est de revenir à la deuxième place au Championnat des Constructeurs. Penses-tu avoir les outils nécessaires pour y parvenir ?"

Lance Stroll : "Je veux dire, si nous avons le rythme dans la voiture que nous avions en début de saison et que nous sommes efficaces chaque week-end, c'est définitivement possible. Mais c'est beaucoup plus compétitif qu'en début de saison. Je pense qu'en début de saison, nous avions certainement par moments la deuxième, voire la troisième voiture la plus rapide. Et nous avons perdu du terrain lors de quelques événements, comme je l'ai dit, sur les circuits à faible appui aérodynamique, nous avons eu un peu plus de mal. Mais je pense que si nous retrouvons la forme où nous voulons être et que nous capitalisons chaque week-end, c'est très possible. La bataille est très serrée entre nous, vous savez, et Ferrari, Mercedes, McLaren qui semblent vraiment rapides maintenant, même Williams lors de certaines courses semblent vraiment rapides, donc c'est définitivement très compétitif entre tout le plateau mais je crois définitivement, comme je l'ai dit, si nous trouvons le rythme et la voiture que nous avions en début de saison et que nous capitalisons, c'est très possible."

Oscar PIASTRI | McLaren

Casque pailleté pour Piastri à Marina Bay.

Lando NORRIS | McLaren

Casque spécial #SingaporeGP pour Norris.

Alexander ALBON | Williams

La livrée Gulf et les combinaisons des pilotes Williams se dévoilent IRL.

La FIA a diffusé la carte version 2023 du circuit pour le Grand Prix de Singapour, à comparer avec le papier 2022.

McLaren

Comme relevé par Tobi Grüner, McLaren testera deux versions d'aileron arrière lors des FP1.

Guanyu ZHOU | Alfa Romeo

Casque "année du lapin" pour Zhou à Singapour.

Williams

La livrée Williams x Gulf en aperçu dans F1 23.

McLaren

McLaren Racing et son partenaire OKX ont dévoilé la livrée "Stealth" qu'arboreront les MCL60 à Singapour et au Japon.

Les combinaisons des pilotes sont également adaptées à es couleurs éphémères.

Daniel RICCIARDO | AlphaTauri

AlphaTauri indique que "Daniel Ricciardo sera présent avec l'équipe à Singapour uniquement à des fins de développement [engineering purposes]. Par conséquent, il ne sera pas disponible pour des activités médiatiques et/ou de relations publiques."

Les données Pirelli pour Singapour sont tombées et, avec elles, l'analyse du patron : Mario Isola.

Il rappelle que les travaux à Marina Bay ont entraîné une altération du tracé cette année et que "la partie de la piste qui était auparavant les virages 16 à 19 n'est désormais qu'une seule ligne droite, longue de près de 400 mètres".

Impact ? "Ce changement rendra la piste plus rapide ; d'abord parce que la longueur totale du tour est désormais de moins de cinq kilomètres, et ensuite parce que la disposition est devenue beaucoup plus fluide. Nous attendons de voir si ce changement a un impact sur les stratégies, car en théorie du moins, il pourrait créer une opportunité de dépassement - le dépassement étant notoirement difficile à moins d'avoir une voiture beaucoup plus rapide."

Il rappelle que les pneus ne subissent pas de contraintes particulières, au-delà des températures élevées, mais que les pilotes doivent préserver leurs gommes arrière en sortie de virages lents.

Yuki TSUNODA | AlphaTauri

Nouveau design de casque pour Yuki Tsunoda à Singapour !!!

Sergio PÉREZ | Red Bull

Le casque spécial Singapour de Checo Pérez qui s’élancera pour son 250e Grand Prix de F1.

Pirelli a nominé ses pneumatiques pour le Grand Prix de Singapour et a opté pour les gommes les plus tendres : C3 à C5.

Red Bull

Helmut Marko indique que la prochaine mise à jour de la Red Bull "n'arrivera pas avant Singapour".

Williams

La livrée Williams x Gulf pour les Grands Prix de Singapour, du Japon et du Qatar.