Détails sur le Grand Prix de F1 d'États-Unis 2023

 Retour à la saison 2023

 États-Unis | Austin

Pneus
C2
C3
C4
États-Unis
Course 18/22
FP 20/10/2023 19:30
Qualifs 20/10/2023 23:00
SS 21/10/2023 19:30
Sprint 22/10/2023 00:00
Course 22/10/2023 21:00

 FALC (Faits à la con)

5 : le nombre de G que se prend un pilote en freinant pour le virage 12.
8 : le COTA est un des rares circuits dans le sens antihoraire. D'autres : Djeddah, Miami, Imola, Bakou, Singapour, Interlagos et Yas Marina.
22 : en mètre, la hauteur de la montée vers le virage 1, tout ça ne 200 mètres.
77 : la hauteur en mètres de la tour d'observation du COTA.

Le Circuit des Amériques, conçu par Herman Tilke, intègre des virages inspirés de célèbres circuits. Les virages 3 à 6 évoquent le complexe Maggotts-Becketts de Silverstone, tandis que les virages 12 à 15 rappellent le stadium d'Hockenheim et les virages 16 à 18 le virage 8 de l'Istanbul Park.

 Les données sur le circuit

 Infos générales

Premier Grand Prix : 2012
Sens : antihoraire
Nombre de tours : 56
Nombre de zones DRS : 2

 Distances

Longueur du circuit : 5.513 km

Ou encore... 41 142 canettes de 250 mL de Red Bull couchées

Longueur de la course : 308.405 km

Ou encore... 2 301 530 canettes de 250 mL de Red Bull couchées

 Virages

Nombre de virages : 20
Nombre de virages à gauche : 11
Nombre de virages à droite : 9

 Les stands

Vitesse limite dans les stands : 80 km/h
Distance d'allée des stands sous limiteur de vitesse : 414.00 m
Temps nécessaire pour purger un Drive-Through : 19.00 s

 Chronos

Tour en course le plus rapide : 1:36.169 (Charles Leclerc, 2019)
Tour le plus rapide : 1:32.029 (Valtteri Bottas, 2019)

 Pole position

Côté de la pole position : droit
Distance de la pole au premier freinage : 240.00 m

 Accélérateur et boîte de vitesses

Temps à pleine charge : 53 %
Distance à pleine charge : 64 %
Consommation d'essence : élevée
Nombre de changements de vitesses en un tour : 70

Données F1 et Mercedes-AMG F1 Team, aucune affiliation ou autre. Ces données étaient valables avant que le Grand Prix de F1 ne se déroule.
Les éléments ont pu évoluer après le week-end de course : changement de tracé, nouveau record et etc.

 Les données pneumatiques Pirelli

 Pressions minimale de départ des slicks

Avant : 23.0 psi
Arrière : 20.0 psi

 Limites de carrossage

Avant : -3.00°
Arrière : -1.75°

 Pneumatique et piste

Evolution de la piste (FP1 aux qualifs) : élevée
Abrasion de l'asphalte : 4/5

 Résultats du Grand Prix de F1 de États-Unis 2023

Pos. Pilote (Constructeur) Temps Pos. grille Gain/perte pos.* Vitesse moyenne Meilleur tour Points
1 M.Max VERSTAPPEN (Red Bull) 1:35:21.362 6   5 198.412 km/h 1:40.028 (T.40) 25
2 L.Lando NORRIS (McLaren) +10.730 2   198.497 km/h 1:39.985 (T.39) 18
3 C.Carlos SAINZ (Ferrari) +15.134 4   1 198.400 km/h 1:40.034 (T.51) 15
4 S.Sergio PÉREZ (Red Bull) +18.460 9   5 198.991 km/h 1:39.737 (T.40) 12
5 G.George RUSSELL (Mercedes) +24.999 5   199.680 km/h 1:39.393 (T.48) 10
6 P.Pierre GASLY (Alpine) +47.996 7   1 197.653 km/h 1:40.412 (T.47) 8
7 L.Lance STROLL (Aston Martin) +48.696 Stands   13 198.650 km/h 1:39.908 (T.48) 6
8 Y.Yuki TSUNODA (AlphaTauri) +1:14.385 11   3 202.231 km/h 1:38.139 (T.56) 5
9 A.Alexander ALBON (Williams) +1:26.714 15   6 195.783 km/h 1:41.371 (T.40) 2
10 L.Logan SARGEANT (Williams) +1:27.998 16   6 196.041 km/h 1:41.238 (T.34) 1
11 N.Nico HÜLKENBERG (Haas) +1:29.904 Stands   9 196.648 km/h 1:40.925 (T.45)
12 V.Valtteri BOTTAS (Alfa Romeo) +1:38.601 13   1 194.629 km/h 1:41.972 (T.54)
13 G.Guanyu ZHOU (Alfa Romeo) +1 tour (T.55) 12   1 194.807 km/h 1:41.879 (T.51)
14 K.Kevin MAGNUSSEN (Haas) +1 tour (T.55) Stands   6 195.523 km/h 1:41.506 (T.41)
15 D.Daniel RICCIARDO (AlphaTauri) +1 tour (T.55) 14   1 199.734 km/h 1:39.366 (T.49)
Ab F.Fernando ALONSO (Aston Martin) Fond plat (T.49) Stands 198.559 km/h 1:39.954 (T.47)
Ab O.Oscar PIASTRI (McLaren) Radiateur (T.10) 10 193.240 km/h 1:42.705 (T.5)
Ab E.Esteban OCON (Alpine) Dégâts dus à un accrochage (T.6) 8 189.397 km/h 1:44.789 (T.2)
D L.Lewis HAMILTON (Mercedes) Disqualifié (T.56) 3   3 199.301 km/h 1:39.582 (T.42)
D C.Charles LECLERC (Ferrari) Disqualifié (T.56) 1   1 196.432 km/h 1:41.025 (T.38)

Les actus concernant le Grand Prix de F1 de États-Unis 2023

Les brefs concernant le Grand Prix de F1 de États-Unis 2023

Il n'y a eu aucun changement dans le résultat du Grand Prix des Amériques suite à la décision des commissaires.

Les éléments présentés par Haas, qui cherchait à obtenir une révision des décisions prises pendant la course concernant des violations potentielles des limites de la piste, n'ont pas été jugés probants. Les commissaires ont conclu que les preuves, y compris les images des caméras embarquées, n'étaient pas suffisantes pour justifier une réouverture d'audience ou une modification du classement final. Ils ont affirmé que les images étaient disponibles au moment des décisions initiales et n'étaient donc pas nouvelles, ni significatives au point de remettre en question les décisions prises.

En outre, ils ont noté un manque de consistance et de précision dans la surveillance des limites de piste, soulevant des préoccupations quant à l'équité sportive. Les commissaires ont fortement recommandé de trouver des solutions avant la saison 2024 pour éviter que de tels problèmes de limites de piste ne se reproduisent à l'avenir.

"Bien que la décision formelle n'entraîne aucun changement, les commissaires ont observé des éléments individuels suggérant des infractions potentielles aux limites de la piste au point de corde du virage 6. Ils trouvent leur incapacité à faire respecter correctement le standard actuel des limites de piste pour tous les concurrents tout à fait insatisfaisante et recommandent donc vivement à toutes les parties concernées de déployer rapidement une solution pour prévenir la récurrence de ce problème largement répandu. Que le problème soit résolu par de meilleures solutions technologiques, des modifications de la piste, une combinaison des deux, ou un standard de réglementation et d'exécution différent, ils laissent cette évaluation à ceux qui sont mieux placés pour la faire. Cependant, étant donné le timing de cette décision, il est clair qu'une solution complète ne peut pas être mise en œuvre cette année, de manière pratique. Mais compte tenu du nombre de circuits différents où des problèmes significatifs de limites de piste ont surgi cette saison, et reconnaissant que la FIA, en conjonction avec les circuits, a déjà fait d'importants progrès, d'autres solutions devraient être trouvées avant le début de la saison 2024."

Dans l'affaire du "droit de révision" de Haas concernant le Grand Prix des Etats-Unis 2023, la FIA a publié un document expliquant que les officiels veulent plus de temps pour réfléchir aux informations présentées par l'écurie américaine de F1. Ils se réuniront de nouveau avec elle et les autres équipes concernées (Williams, Red Bull et Aston Martin) le jeudi 9 novembre à 15:00, heure française.

À cette date, ils annonceront s'ils considèrent que les nouvelles preuves de Haas sont suffisamment importantes pour revoir la décision précédente. Si les officiels acceptent les preuves de Haas, ils examineront plus en détail si des pénalités doivent être modifiées ou ajoutées pour les équipes concernées.

Le document indique : "L'audience qui devait traiter la demande de révision soumise par l'équipe MoneyGram Haas F1 Team concernant les documents 59 et 66, émis lors du Grand Prix des États-Unis, a été ajournée afin de permettre aux commissaires de course de considérer de manière indépendante les arguments présentés. L'audience sera reprise le jeudi 9 novembre 2023 à 15:00 CET avec la présence de toutes les parties qui ont assisté à la première partie de l'audience. Une fois l'audience reprise, la décision quant à savoir si un nouvel élément significatif et pertinent a été découvert, élément qui n'était pas disponible pour la partie demandant la révision au moment des décisions initiales, sera annoncée. La suite de l'audience concernant le fond de l'affaire dépendra de l'issue de cette délibération."

"Droit de révision" de Haas par rapport aux résultats du Grand Prix des Etats-Unis et l'histoire des limites de piste : Haas, Williams, Aston Martin et Red Bull sont convoqués.

Webconférence entre la FIA et les parties le 8 novembre à 15:00.

Haas

Haas fait usage de son "droit de révision".

D’après AMuS, cela pourrait changer le résultat du Grand Prix des États-Unis, puisqu’il y a apparemment eu plusieurs violations des limites de la piste (au virage 6).

Logan SARGEANT | Williams

Le directeur de l’écurie Williams, James , a indiqué post-US GP qu’Albon a un aileron avant différent de Sargeant qui "vaut de la performance", et qu’une mise à niveau sera effectuée d’ici à la fin de la saison.

Daniel RICCIARDO | AlphaTauri

Remis de sa blessure et de son opération à la main, Daniel Ricciardo dresse un bilan de son retour derrière le volant à Austin, juste avant le Mexique :
"Ça a été un sentiment formidable de faire la course pour la première fois depuis la fin du mois d'août, surtout sur un circuit et dans une ville que j'apprécie vraiment. C'était bon de confirmer que j'étais physiquement prêt à revenir après l'accident. J'ai apprécié toute l'expérience même si sur la piste, ça ne s'est pas toujours passé en douceur, surtout en course, lorsque j'ai subi des dommages qui ont sérieusement affecté mon aéro. Mais en général, je suis optimiste quant à nos chances de viser des points lors des courses à venir, à commencer ce week-end au Mexique."

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Red Bull compare son champion à deux grands de la F1 :

"Max a remporté sa 50e victoire en carrière lors du Grand Prix des États-Unis, devenant ainsi le deuxième pilote le plus rapide à atteindre la barre des cinquante victoires, en seulement 181 départs, soit quatre de moins que Lewis Hamilton. Seul Michael Schumacher a atteint les 50 victoires plus rapidement (153 départs)."

Lewis HAMILTON | Mercedes

Les arrêts aux stands de l’écurie Mercedes ne sont pas vraiment les plus rapides du plateau et c’est peut-être à lenteur dans cet exercice qui leur a ôté des chances de victoire [avant disqualification, forcément] dimanche dernier à Austin.

"Notre état d’esprit au cours des 12 dernières années, c’est que nous n’avons pas besoin d’être les champions du monde en matière d’arrêts aux stands,” a déclaré Toto Wolff, le patron de l’écurie allemande. “Nous devons éviter les arrêts très lents. Et nous en arrivons maintenant à une situation où nous réalisons que cela est devenu si compétitif que nous devons simplement intensifier notre jeu à ce niveau-là."

Et l’Autrichien a complété : "Cela concerne l’équipement et la science autour de cela, ainsi que la manière dont nous sommes organisés, pour éviter des arrêts aux stands de 3 ou 3,5 secondes car tout cela joue un rôle."


Il y a aussi eu un mot de Lewis Hamilton à ce sujet :
"[…] je pense que lors de l’un des arrêts aux stands, j’ai peut-être été un peu long, ce qui a ensuite compliqué la tâche pour les gars et au final, l’arrêt n’était pas si bon dans l’ensemble."

Lewis HAMILTON | Mercedes

Le délégué technique de la FIA, Jo Bauer, a adressé un rapport aux commissaires de course. Ce rapport indique qu’une inspection physique du plancher et de l’usure de la planche a été effectuée sur les voitures portant les numéros 16 et 44.

Il a été constaté que les patins situés dans la zone -825 x XR - 1025 ne sont pas conformes à l’Article 3.5.9 e) du Règlement technique de Formule 1 pour l’année 2023.

Ceci pourrait entraîner la disqualification des pilotes Charles Leclerc et Lewis Hamilton.

Victoire de Verstappen, victime de soucis de freins dans la course et s'étant élancé de la P6, talonné par Lewis Hamilton, malgré un flou stratégique mais confiant par rapport aux améliorations.

Norris complète le podium alors que Leclerc, qui s'était élancé en pole position, ne finira que P6 à cause d'une stratégie infructueuse à un seul arrêt (en sachant que Sainz avec deux arrêts finira P4).

Charles LECLERC | Ferrari

Leclerc sur le mauvais choix stratégique d'un seul arrêt pour la course à Austin : "on a fait une erreur parce que là clairement c’était pas c’était pas ce qu’il fallait aujourd’hui on a perdu beaucoup de points donc ça fait mal va falloir qu’on discute de ça, pourquoi j’ai laissé passer Sainz."

Sur l'ordre de laisser passer Sainz : "J’ai demandé des explications, ils m’ont dit qu’il arrivait qu'il avait une bonne perfo aussi. Donc c’était compréhensible qu’il fallait pas qu’on se batte avec Carlos parce qu’il y avait la Red Bull derrière et Carlos ne pouvait pas aussi perdu une place."

Leclerc a donc bien compris ce qu'il se passait sur la piste, forcément après coup : "je comprends complètement le choix après avoir compris la situation et surtout qu’il m’explique parce que je pouvais pas être au courant."

Et sur la statistique des "pole positions non converties en victoire", le Monégasque explique qu'il faudrait cesser avec ces chiffres : "je pense qu’il faudra arrêter avec ces statistiques parce que je fais un très bon job tous les samedis et ça tourne toujours sur une statistique négative. Après malheureusement aux courses on n’ arrive pas à convertir mais bon aujourd’hui j’ai pas la voiture pour convertir. J’espère qu’un jour je l’aurais et ensuite j’espère changer cette cette statistique mais bon pour l’instant je suis très content des performances qu’on a le samedi". Il rappellera que sa voiture dégrade pas mal le dimanche, en rythme de course.

Seuls Hülkenberg et Stroll partiront en pneus durs, tous les autres pilotes étant en pneus médium.

La grille de départ définitive.

Kevin MAGNUSSEN | Haas

Ayant changé leurs ailerons arrière (spec différente sous régime de parc fermé), les deux Haas démarreront de la voie des stands.

Rappel réglementaire : "[..] comme les pièces sont différentes de celles originellement utilisées et que des modifications ont également été apportées au réglage de la suspension sur toutes les voitures (avec l'approbation du délégué technique de la FIA, suite à une demande écrite), les voitures portant les numéros 18, 14, 20 et 27 devraient désormais être tenues de partir depuis la voie des stands, conformément à l'Article 40.9 du Règlement Sportif de Formule 1 de 2023."

Fernando ALONSO | Aston Martin

Ayant apporté un joli set de nouvelles pièces pour Austin, les Aston Martin n'ont pas pu beaucoup rouler et leurs résultats ont été catastrophiques jusqu'à maintenant.

Ainsi, ils ont décidé de démarrer de la voie des stands pour essayer d'optimiser leur "package" et leurs chances en course.

Pour la voiture 18 (Stroll), des changements de spécifications ont été effectués sur les butées d'angle arrière, les barres de torsion arrière, ainsi que les barres antiroulis avant et arrière. Concernant la voiture 14 (Alonso), la spécification du plancher, de l'aile arrière, des butées d'angle arrière, des barres de torsion arrière et des barres antiroulis avant a également été modifiée.

Les stratégies pour l'US GP selon Pirelli, ainsi que les sets de pneus disponibles pour les pilotes.

Les résultats du Sprint texan et le point sur les championnats.

Max VERSTAPPEN | Red Bull

Max Verstappen s'exprimant après sa victoire lors du Sprint du Grand Prix des États-Unis :
"C'était assez serré. Heureusement, il y avait beaucoup d'espace en entrant dans le virage 1, ce qui a aidé."

"Ensuite, nous avons pu faire notre propre course et contrôler un peu le rythme. Je me suis amusé un peu à la fin, en poussant un peu plus."

"Le DRS avec de si grands ailerons sur cette piste, c'est assez puissant. Une fois que j'ai déployé le DRS, nous avons tous trouvé notre propre rythme, et je pense que la performance de notre voiture était très bonne."

Concernant le Grand Prix de demain :
"Partir en P6 sera un peu différent d'aujourd'hui. Cela rend les choses intéressantes et nous espérons pouvoir nous amuser un peu. Bien sûr, nous voulons gagner."

Lewis HAMILTON | Mercedes

Lewis Hamilton s'exprimant après avoir terminé deuxième lors du Sprint du Grand Prix des États-Unis :
"C'était une course amusante."

"Un bon départ jusqu'au virage un, puis une bonne bataille avec Charles. Ensuite, j'essayais de me rapprocher de Max, mais leur rythme est tout simplement indéniable pour le moment."

"Je suis cependant heureux d'être un peu plus proche, nous avons encore un long chemin à parcourir pour égaler le rythme qu'il avait tout au long de la course, mais je suis vraiment heureux d'être de retour sur le podium."

Interrogé sur ses perspectives à partir de la troisième place sur la grille dans le Grand Prix principal de demain, alors que Verstappen part en sixième position, Hamilton a répondu :
"Cela nous aidera à l'avant."

"En fin de compte, je pense qu'il sera rapidement à nos trousses avec le rythme qu'il avait aujourd'hui, mais je pense que cela ouvrira la voie à une bonne lutte avec Charles et Lando.

"Nous avons tous à peu près le même rythme, donc j'espère que nous pourrons avoir une belle bataille demain et si nous pouvons tous garder Max derrière demain, ce sera génial. Sinon, pas de soucis."

Charles LECLERC | Ferrari

Déclaration de Charles Leclerc après sa troisième place lors du Sprint du Grand Prix des États-Unis :
"Il y avait une opportunité et un espace [au départ]. J'ai essayé et c'était serré. J'ai perdu une position face à Lewis, mais ils étaient un peu plus forts aujourd'hui en termes de rythme de course."

"Nous devons travailler et comprendre ce que nous pouvons faire de mieux pour être un pas en avant demain."

"Nous avons pas mal de données à analyser. Le fait d'avoir deux voitures avec deux stratégies différentes sera d'une certaine aide demain, car nous savons comment se comporte le pneu tendre, donc j'espère que nous pourrons en tirer parti et espérons pouvoir gagner."

Seul Sainz partira en pneus tendres, les autres sont en médiums pour se lancer dans la course Sprint.

La grille de départ définitive du Sprint texan.

Résultats définitifs du Shootout et grille de départ provisoire du Sprint.

George RUSSELL | Mercedes

Gène de Leclerc au Shootout, 3 places de pénalité au Sprint pour Russell !!!

"La voiture 63 est entrée dans les deux derniers virages en se préparant pour son tour lancé à la fin de SQ1 avec la voiture 16 se rapprochant rapidement. Bien que l’équipe ait informé le pilote de la proximité de la voiture quelques secondes à l’avance, il n’y avait aucune autre information juste avant que la voiture 63 entre dans le virage 19 avec la voiture 16 juste derrière. La voiture 63 n’a pas quitté la trajectoire de course dans le virage 19 et a donc inutilement gêné la voiture 16. Les commissaires notent qu’indépendamment de toute information provenant de l’équipe, il incombe au pilote de veiller à ce qu’aucune autre voiture ne soit inutilement gênée."

Un peu tardivement, la FIA a informé les médias qu'elle avait légèrement modifié les limites de piste aux virages 9, 12 et 19 afin de minimiser les infractions.

Une mesure sensée, mais qui aurait pu être communiquée plus tôt. On peut également parier qu'avec une telle mesure prise avant les qualifications d'hier, les résultats pour la grille de dimanche auraient pu être différents.

Le communiqué précisait : "Suite à des discussions avec les équipes et les pilotes hier, nous avons élargi la ligne blanche à l'extérieur des virages 9, 12 et 19 - cela donne aux pilotes une marge supplémentaire à ces virages."

Yuki TSUNODA | AlphaTauri

Sorti en SQ1, Tsunoda s'est exprimé après le Shootout :

"Je n'ai pas pu effectuer une deuxième tentative car la session s'est terminée juste avant que je franchisse la ligne. C'était simplement une mauvaise communication. J'ai raté une occasion facile de passer en Q2."

George RUSSELL | Mercedes

George Russell après le Shootout :

"C'était une séance chaotique. Nous avons eu un problème avec la radio. Tous les ingénieurs parlaient en arrière-plan, j'entendais cela pendant mes tours rapides, et mon ingénieur venait me parler. C'était perturbant."

"En Q3, j'avais uniquement des pneus usagés car j'ai utilisé un jeu supplémentaire hier. Dans l'ensemble, le temps au tour n'était pas trop mauvais, mais ce n'était pas la séance parfaite."

Mercedes

Toto Wolff après le Sprint Shootout :

"Je suis partagé ici, car nous avions un tel écart sur ce type de circuit par rapport à nos concurrents auparavant - nous étions nulle part l'année dernière, à Austin je pense à six dixièmes, et maintenant nous sommes en pleine lutte."

"C'est donc une bonne avancée, mais quand vous êtes si proche de la pole, en tant que compétiteur, il y a toujours un peu de déception."

"Nous aborderons cela [le Sprint] avec curiosité. Si nous sommes capables d'améliorer un peu nos performances, nous lutterons pour un podium solide."

Lewis HAMILTON | Mercedes

Lewis Hamilton s'est montré satisfait par le nouveau fond plat de sa Mercedes et a apprécié le Sprint Shootout.

"Je pense que c'était un peu plus serré qu'hier. C'était une séance difficile, notamment sur les médiums."

"Être aussi proche à Austin montre simplement que nous progressons en tant qu'équipe et nous pouvons considérer cela comme un très bon point. Nous sommes en bonne position pour appliquer une certaine pression sur les leaders.'

"Tout est très positif, donc nous allons attendre et voir mais j'espère que nous pourrons tenir le coup."

Les résultats du Sprint Shootout, les qualifications de la course courte.

Verstappen a fini devant Leclerc et Hamilton.

Fernando ALONSO | Aston Martin

Suite à l’élimination des deux Aston dès la Q1, Alonso a expliqué qu’ils n’ont pas pu prendre la pleine mesure du nouveau package de l’Aston Martin et qu’il faut prendre ce week-end comme un test pour la saison 2024.

Le classement des qualifications texanes.

Leclerc finit devant Norris et Hamilton.

Verstappen aurait pu être premier mais son meilleur chrono a été annulé pour avoir dépassé les limites de la piste.

Alonso a été éliminé dès la Q1 alors qu’il était abonné aux Q3.

Nouvelles pièces mécaniques en ce début de week-end américain.

Un trio de tête panaché pour la seule séance d'essais libres du week-end texan.

Kevin MAGNUSSEN | Haas

La route 66 pour le casque #USGP de Magnussen.

Pierre GASLY | Alpine

Le casque hommage à Cevert de Pierre Gasly à l'#USGP, comme JEV à Monaco en 2013.

Nico HÜLKENBERG | Haas

Nico Hülkenberg a accordé les couleurs de son casque à la livrée américaine de sa Haas, et c'est beau !!!

Les changements subis par le Circuit des Amériques a.k.a. COTA pour l'épreuve 2023 :
- Réduction de la largeur du bac à graviers au virage 2 et réalignement du rail de sécurité.
- Re-surfaçage de l'entrée du virage 12 jusqu'à la sortie du virage 12.
- Re-surfaçage de l'entrée du virage 14 jusqu'à la sortie du virage 16.

Point mécanique comptable avant l'#USGP.

Alfa Romeo

Récapitulatif des mises à jour amenées à Austin par Alfa Romeo :
Composant mis à jour : Bordure du plancher
Raison principale de la mise à jour : Performance - Conditionnement du flux
Différences géométriques par rapport à la version précédente : Bords redessinés de la partie arrière du plancher
Brève description de la mise à jour : Cette mise à jour du plancher fonctionne en synergie avec la suite des améliorations introduites pour la première fois au Grand Prix de Singapour. Elle vise à augmenter l'appui aérodynamique et l'efficacité aérodynamique de la voiture.

Mercedes

Récapitulatif des mises à jour amenées à Austin par Mercedes :
Composant mis à jour : Fond plat (corps du plancher et bordure du plancher)
Raison principale de la mise à jour : Performance - respectivement conditionnement du flux et charge locale
Différences géométriques : Bord d'attaque surélevé et remodelage du tunnel ; Extension du rabat de bordure du plancher vers l'arrière
Description : L'élévation du bord d'attaque redistribue la charge sur la face externe, améliorant ainsi la qualité du flux vers l'arrière de la voiture et augmentant de ce fait l'appui aérodynamique.
L'extension de la section cambrée vers l'avant de la bordure du plancher augmente la charge locale en cet endroit, ce qui renforce l'appui aérodynamique.

Haas

Récapitulatif des mises à jour amenées à Austin par Haas :
Composants mis à jour : Plusieurs (coin avant, corps du fond plat, bordure du fond plat, entrée de pontons latéraux)
Raison principale de la mise à jour : Performance - principalement centrée sur la charge locale
Différences géométriques : Mises à jour diverses allant de la fixation du frein avant aux modifications du plancher et des prises d'air latérales
Description : Les diverses mises à jour de Haas visent à améliorer la gestion du flux d'air et l'aérodynamique générale. Que ce soit à travers des changements géométriques spécifiques ou l'introduction de nouveaux composants, chaque modification vise à augmenter l'efficacité aérodynamique de la voiture.

Aston Martin

Récapitulatif des mises à jour amenées à Austin par Aston Martin :
Bord de fuite de l'aileron avant : une fente longitudinale a été ajoutée pour augmenter la charge sur le plancher en modifiant les conditions de flux locaux.
Diffuseur : une expansion de la vue latérale a été effectuée, toujours dans le but d'améliorer les conditions de flux locaux.
Carénage du moteur : la carrosserie a été revue avec un plus grand déflecteur en dessous du nouvel aileron avant.
Beam wing : une nouvelle conception avec des profils et des incidences revisités en conjonction avec le nouveau diffuseur a été introduite.

AlphaTauri

Récapitulatif des mises à jour amenées à Austin par AlphaTauri :
Aileron avant : l'extrémité avant a été modifiée, optimisant ainsi la génération locale d'appuis aérodynamiques en conjonction avec les changements du plancher. Cela permet de mieux diriger le flux d'air.
Plancher : le design des bordures du plancher a été revu, avec une distribution modifiée et une augmentation significative de la bordure extérieure. Ceci vise à augmenter la pression sur l'extérieur du plancher et à améliorer la charge aérodynamique.
Bord de fuite de l'aileron avant : une partie a été agrandie, avec un cambre augmenté. Cela améliore le passage de l'air sous la voiture, réduisant ainsi la traînée et améliorant la performance.
Carénage du moteur : des modifications ont été apportées à la géométrie centrale du carénage, sans compromettre les performances globales.
Coin arrière : les volets BDR ont été revus pour augmenter la charge locale, ce qui améliore la performance du diffuseur.
Châssis : des modifications ont été apportées à la surface avant du châssis pour augmenter la vitesse locale, ce qui se traduit par une augmentation de la charge sur le châssis.

Daniel RICCIARDO | AlphaTauri

Casque "enflammé" de toute beauté pour Daniel Ricciardo au COTA.

Kevin MAGNUSSEN | Haas
FIA

Lors de la conférence de presse des pilotes qui s'est déroulée avant le Grand Prix des États-Unis, Kevin Magnussen a été interrogé sur le nouveau package de mise à jour qu'il va recevoir ce week-end sur sa Haas. Il a exprimé son enthousiasme en déclarant : "C'est bien de voir enfin la mise à jour sur la voiture. Nous n'avons pas eu beaucoup de mises à jour cette année. Trouver des performances a été un véritable défi. Cette mise à jour est particulièrement excitante car elle introduit un tout nouveau concept, qui, même s'il n'ajoute pas nécessairement plus d'appui aérodynamique, pourrait bien être le concept que nous utiliserons pour la voiture de l'année prochaine. Même si elle ne procure pas un grand gain de performance, elle nous offrira au moins de précieuses informations pour la saison à venir."

Quant à la question sur les domaines d'amélioration nécessaires, Kevin a précisé que la voiture avait du mal à gérer la durée de vie des pneus pendant les courses. "Les autres semblent maintenir un rythme stable, tandis que nous perdons en performance. Bien que cette mise à jour n'ajoute pas d'appui aérodynamique maximal, si elle peut améliorer l'équilibre de la voiture en virage et renforcer la circulation de l'air autour de la voiture, cela pourrait aider à résoudre ou du moins atténuer ce problème." Il a conclu en soulignant à quel point il était enthousiaste à l'idée de voir ce que cette mise à jour apporterait sur la piste.

D'ailleurs, il y a un an, Haas annonçait son partenariat titre avec MoneyGram, un deal qui semble avoir impacté positivement l'équipe. Kevin Magnussen a été interrogé sur l'impact de ce partenariat. Il a déclaré : "C'est un bon partenariat. C'est de l'argent – et nous savons tous ce que cela signifie en Formule 1". Soulignant l'effet direct de ce soutien financier, il a ajouté : "La situation actuelle, où nous avons encore cinq courses cette saison et nous apportons une mise à niveau assez substantielle, est quelque chose qui ne se serait pas produit dans le passé."

Lewis HAMILTON | Mercedes
FIA

Lewis Hamilton à propos du nouveau fond plat amené à Austin pour sa Mercedes W14 : "C'est notre dernière grosse mise à jour, ou la plus importante des mises à jour majeures de la saison, et je suis vraiment impatient de voir comment elle se ressent. Toutes les personnes incroyables de l'usine ont travaillé incroyablement dur pendant toute la saison et j'espère que cela va vraiment faire pencher la balance un peu et nous aider dans la direction où nous voulons nous orienter pour l'année prochaine. Mais oui, je ne sais pas exactement sur toutes les différentes parties du circuit où je le ressentirai. Mais j'espère que c'est une amélioration globale et que cela nous rapproche un peu des concurrents devant nous."

Daniel RICCIARDO | AlphaTauri
FIA

Lors de la conférence de presse pré-US GP, le sémillant Daniel Ricciardo s'est ouvert sur sa convalescence après son accident. À une question sur la difficulté de sa récupération, il a répondu : "Eh bien, je dirais, plus difficile que je ne le pensais. Mais je suis probablement aussi un peu douillet. Donc peut-être pas plus difficile que je ne le pensais !"
Il a poursuivi en expliquant que l'ampleur de la fracture était bien pire qu'il ne le pensait initialement. "Je pense que c'est ce qui a pris beaucoup plus de temps pour la récupération et a probablement rendu le tout un peu plus douloureux pour moi."

Interrogé sur les changements apportés à sa voiture pendant son absence, Ricciardo a partagé : "Je suis allé à Singapour où ils avaient de grosses mises à jour. Et c'était en fait un week-end assez positif pour l'équipe. Donc ça avait l'air bien. Et les pilotes disaient qu'ils pouvaient sentir de bonnes différences. Donc oui, je m'attends à une voiture un peu plus solide que celle que j'ai laissée."
Il a conclu en reconnaissant qu'il était encore en phase d'adaptation cette saison : "Mais cela va être la troisième course que je vais faire cette année, donc je suis encore très novice pour cette saison. Cela dit, je n'utilise pas cela comme une excuse, mais tout me semble encore nouveau."

Finalement, on lui a demandé si Liam Lawson, son remplaçant, avait fait du bon travail. L'Australien a répondu que le jeune Néo-Zélandais avait fait un très bon travail.

Logan SARGEANT | Williams
FIA

Sargeant est sous la surveillance de Williams alors qu'il ne reste que cinq courses dans la saison et que son contrat n'a pas été renouvelé. Le rookie américain ressent-il de la pression et doit-il faire quelque chose de spécial pour impressionner ses employeurs ?

"Pas d'accomplir quelque chose de spécial, mais juste pour être constant et propre. Et c'est le message qui m'a été transmis. Mon seul objectif est d'avoir des week-ends réguliers et sans accroc et d'essayer d'être à la limite de ce que la voiture me permet."

Lando NORRIS | McLaren
FIA

Lando Norris, le pilote de McLaren, a été interrogé sur ses attentes pour le Grand Prix à Austin, étant donné sa série impressionnante de trois podiums consécutifs. Sa réponse a été prudente : "Pas très confiant".

Norris a souligné la particularité du circuit d'Austin, avec ses nombreux virages à basse vitesse, qui ne jouent pas en faveur de son équipe. Comparant avec le circuit de Singapour, il a déclaré : "Si nous regardons Singapour, évidemment nous n'étions pas mauvais à Singapour, clairement pas aussi forts que Ferrari, mais la course n'était pas mauvaise non plus."

Il reconnaît la puissance des équipes comme Mercedes, Ferrari et Aston sur de tels circuits. Cependant, malgré les défis, Norris demeure combatif : "Je pense que nous pouvons toujours nous battre. Cela va juste être un combat bien plus grand, je pense."

Bien que le circuit d'Austin présente des défis pour McLaren, Norris semble néanmoins déterminé à offrir une performance remarquable lors de la prochaine course.

Carlos SAINZ | Ferrari
FIA

Sainz inquiété par le regain de forme des McLaren ?

"Je pense que si nous n'avons pas d'autres abandons ou non-départs, nous devrions être en mesure de les garder derrière. Cela ne signifie pas qu'ils ne vont pas nous battre. Je pense qu'ils vont nous dépasser dans la plupart des courses d'ici à la fin de la saison, si tout est aligné, car ils ont une voiture très rapide de nos jours et ils semblent être les seuls qui, à certains moments, peuvent déranger Red Bull, et comme nous sommes sur un circuit comme Singapour, où c'est peut-être plus nous. Mais bon, je ne sais pas. Je jouais au golf hier avec Lando et nous discutions de qui serait en tête ce week-end, nous ou eux. Peut-être en qualifications, peut-être en course, mais en gros, nous ne savons pas. Alors, voyons demain."

Lance STROLL | Aston Martin

Fernando Alonso est en osmose avec les déclarations récentes de son patron sur Lance Stroll : les mauvais résultats du Canadien ne sont qu’une accumulation et une combinaison d’événements malchanceux. Le jeune Stroll aurait besoin d’un week-end propre selon les dires de l'Ibère.

Williams

Confirmation de la livrée américaine pour Williams.

Mercedes

Détails du nouveau fond plat Mercedes, par Albert Fabrega.

La Haas sauce Red Bull n’a pas échappé à l’œil aiguisé d’Albert Fabrega.

Lando NORRIS | McLaren

Casque spécial centième GP pour Norris.

Charles LECLERC | Ferrari

Casque spécial Austin pour Leclerc.

Carlos SAINZ | Ferrari

Carlos Sainz, ses bras velus et son casque spécial #USGP.

Red Bull

La robe texane de la Red Bull RB19.

Guanyu ZHOU | Alfa Romeo

Inspiration texane pour le casque spécial #USGP de Zhou.

Aston Martin

Dan Fallows, directeur technique d'Aston Martin, s'exprime avant la course au COTA et mentionne des mises à niveau sur la voiture verte de la famille Stroll : "COTA est un circuit exigeant où nous continuerons à en apprendre davantage sur la AMR23. Nous avons quelques mises à jour prévues pour ce week-end, et nous sommes impatients de voir comment elles fonctionneront."

Il regrette néanmoins le format Sprint de ce week-end américain car il ne laisse que peu de possibilités pour essayer les nouvelles pièces et en tirer des données : "D'une certaine manière, c'est dommage que ce soit un week-end de Sprint, car nous aimerions avoir plus de temps pour peaufiner ces mises à jour et voir comment les voitures se comporteront. Ce sera un grand défi de comprendre cela le plus tôt possible. Nous attendons avec impatience de voir comment ces améliorations se comporteront et, espérons-le, c'est un circuit où nous devrions être raisonnablement compétitifs si nous faisons tout correctement."

Il revient également sur le contraste entre les performances actuelles de l'écurie Aston Martin et un début de saison assez dingue en résultats : "Nous avons eu un très bon début de saison, et nous avons évidemment été déçus de la façon dont cela s'est déroulé lors des dernières courses, mais cette expérience nous a permis d'apprendre certaines leçons précieuses que nous essayons d'appliquer pour l'année prochaine - nous voyons où nous avons fait des erreurs en perturbant l'équilibre de la voiture. Nous avons compris pourquoi cela a affecté notre performance globale."

Fallows espère que la saison 2023 a été riche en enseignements pour le futur : "Maintenant, il s'agit de s'assurer que nous ne commettons pas les mêmes erreurs à nouveau ; cette année a certainement été une année d'apprentissage."

Mercedes

Toto Wolff annonce l'arrivée de la dernière mise à niveau majeure pour la W14 : "Nous apporterons un plancher modifié, qui est la dernière mise à jour significative que nous apporterons sur la piste cette année. Nous espérons qu'elle apportera un petit gain, mais plus important encore, c'est une autre étape dans la définition de notre chemin de développement pour la W15."

L'Autrichien ne regarde pas que vers l'avenir puisqu'il se soucie également de la position de son écurie en cette saison 2023 : "La bataille pour la deuxième place chez les constructeurs est devenue plus intense lors des dernières courses. Nous garderons la tête baissée, continuerons à pousser et viserons à marquer autant de points que possible pour augmenter notre avantage."

Il est également revenu sur l'accrochage de ses pilotes au départ du Grand Prix du Qatar. L'accident intra-écurie avait causé l'abandon d'Hamilton et une performance moindre de Russell, étant donné son rythme en course.

Wolff a ainsi déclaré : "La dernière manche au Qatar a été une illustration de ce qui aurait pu se passer. En tant qu'équipe, vous ne voulez jamais voir vos voitures entrer en collision. C'était frustrant de laisser tant de points en jeu, d'autant plus que le rythme de la voiture était bon."

Il a conclu ainsi sur l'incident : "Cependant, il était encourageant de voir comment les pilotes et l'équipe ont réagi. Lewis et George savent que l'équipe passe avant tout et n'ont jamais l'intention de la mettre en danger. Je suis sûr que nous grandirons tous par rapport à cette épreuve. Nous sommes désormais concentrés sur Austin et veillons à tirer le meilleur parti de chaque week-end à venir."

Ferrari

Fred Vasseur est remonté à bloc suite au Grand Prix du Qatar : "Nous arrivons à Austin après une course où nous avons payé cher pour un problème de fiabilité sur la voiture de Carlos [Sainz], ce qui signifiait qu'il n'y avait qu'une seule SF-23 sur la grille."

"Depuis, nous avons travaillé dur pour garantir qu'une situation similaire ne se reproduise pas. Nous devons revenir au niveau d'exécution démontré à Singapour et au Japon, car c'est le seul moyen d'optimiser notre package afin que Charles [Leclerc] et Carlos puissent en tirer le meilleur parti."

"Formula 1 Lenovo United States Grand Prix" = Retour de la coupe Lenovo à reconnaissance labiale qui s'illumine aux couleurs du vainqueur.

Daniel RICCIARDO | AlphaTauri

Le retour de Ricciardo au volant de l'AlphaTauri, c'est bien pour Austin !!! "C'est bon d'être de retour ! Ma main va beaucoup mieux, et le simulateur a été un moyen efficace de l'évaluer."

L'Australien a avoué avoir fait des tests la semaine précédant le Qatar, mais qu'il ne sentait pas à son plein potentiel. Il a alors passé le reste du temps au Royaume-Uni dans le simulateur jusqu'à se sentir prêt à repartir de plus belle.

"Ma condition physique générale est bonne car j'ai continué à m'entraîner autant que possible, même si évidemment je ne pouvais pas faire grand-chose avec ma main ou mon bras gauche pendant un moment."

De plus, il n'a pas raté les courses où Lawson l'a remplacé : "C'était certainement frustrant de regarder les dernières courses, surtout que je m'étais mis dans un état d'esprit prêt à repartir et à courir, puis j'ai fait deux événements et j'ai dû appuyer sur 'Pause' à nouveau, mais en réalité, le temps sans courir est passé assez vite."

D'autant que son absence a été marquée par une mise à jour de la monoplace de Faenza : "La voiture actuelle a évolué un peu depuis la dernière fois que je l'ai conduite, mais le simulateur a été utile pour avoir une idée de ce que les changements et les mises à jour ont apporté. J'ai ressenti un petit effet de ces changements, mais je pense que c'est le genre de choses que je sentirai pleinement une fois sur la piste. J'étais à Singapour lorsqu'ils l'ont essayée pour la première fois, et c'était intéressant d'entendre les retours et les commentaires, qui étaient pour la plupart positifs."

Haas

L'écurie Haas F1, avec ses pilotes Nico Hulkenberg et Kevin Magnussen, abordera le COTA avec une VF-23 considérablement mise à jour, calqué sur la direction prise par l'équipe Red Bull. La mise à niveau tant attendue de la VF-23 est principalement axée sur l'aérodynamique. Presque toute la carrosserie a été revue, y compris le fond plat, le capot moteur, les sidepods et leurs entrées d'air, l'ailette arrière et les ailettes de refroidissement.

L'objectif de cette mise à niveau est d'améliorer les caractéristiques aérodynamiques de la voiture dans son ensemble. L'équipe cherche ainsi une plus grande régularité ainsi qu'une meilleure prestation aérodynamique. Il est essentiel que ce dernier package technique offre des données précieuses pour orienter la direction générale de la voiture de l'équipe pour 2024 – la troisième année de la réglementation technique actuelle.

Face à l'attente autour de cette nouvelle mise à jour que l'équipe apporte au Circuit des Amériques, Guenther Steiner, directeur de l'écurie Haas, a déclaré :

"La mise à niveau de la VF-23 est aérodynamique. Nous avons changé le concept de la voiture car, avec les régulations introduites l'année dernière, nous ne pouvions plus réaliser de gains en termes de performances. Créer plus d'appui aérodynamique et moins de traînée, cela n'était plus possible, donc nous avons dû changer de concept, pour ce qui est communément appelé le 'concept Red Bull' ou le 'concept de déviation'."

"C'est une mise à jour conséquente, et nous avons pu la réaliser tout en respectant le plafond budgétaire car nous n'avions procédé à aucune mise à jour en début de saison car, je le répète, nous ne trouvions aucune amélioration pour laquelle nous aurions pu fabriquer des pièces à installer sur la voiture."

Haas

Livrée spéciale pour Haas à son GP national.

Mario Isola, responsable du sport automobile chez Pirelli, décrit le Circuit des Amériques (COTA) comme un "circuit complet" présentant des niveaux d'appui de moyen à élevé. Parlant du virage 1, il déclare :
"Le virage 1, à gauche, est particulièrement distinctif à la fin d'une montée de 22 mètres, parcourue en seulement 200 mètres de piste. Cela rend le départ particulièrement intéressant, les pilotes cherchant différentes trajectoires pour trouver la meilleure ligne."

Ce virage débouche sur un "premier secteur fluide", caractérisé par une série de virages de moyenne à grande vitesse jusqu'à l'épingle du virage 11. Ce secteur est suivi d'une longue ligne droite qui mène à une série de virages plus lents et à 90 degrés. Les défis du circuit incluent des forces latérales agissant sur les pneus, la nécessité d'une bonne traction dans les virages lents, et un asphalte bosselé malgré un resurfaçage partiel récent.

Quant à la stratégie des pneus, les pilotes disposeront du C2 (blanc dur), du C3 (jaune médium) et du C4 (rouge tendre). Max Verstappen, le vainqueur de l'année dernière, a utilisé une combinaison de médiums et de durs lors de ses relais. Le week-end à venir marquera aussi l'arrivée du format Sprint à Austin, offrant une nouvelle dimension stratégique à la course.

Daniel RICCIARDO | Red Bull

Show Red Bull à Nashville avec Ricciardo aux couleurs Red Bull.

Kevin MAGNUSSEN | Haas

Les pilotes Haas en combinaisons spéciales #USGP.

Mercedes

À Austin, on savait que Mercedes devait amener des améliorations et il est désormais sûr que l'équipe allemande amènera un nouveau fond plat visant notamment à mieux contrôler le phénomène de marsouinage qui a limité les performances de la W14.

James Allison, directeur technique de l'écurie de Brackley, a en effet indiqué : "De nombreuses équipes sont encore aux prises avec un peu de rebond et cela peut également varier en fonction du vent ou de la condition d'être en aspiration ou non."

Ainsi, l'ingénieur britannique a bien confirmé l'arrivée de cette nouvelle pièce pour le Grand Prix des Etats-Unis : "À Austin, nous apporterons un nouveau fond, mais ne vous attendez pas à des progrès significatifs. Cela nous apportera un petit gain en termes de temps au tour, mais servira surtout à comprendre si nous sommes sur la bonne voie."

Cette modification, bien que mineure, est une étape vers l'optimisation de la hauteur de caisse, un défi souligné par Wolff : "L'année dernière, nous avons conçu une voiture qui devait exploiter des hauteurs au sol trop basses, cette année trop hautes."

Cette modeste avancée pour la W14 est donc surtout vu comme un terrain de travail pour la future Mercedes W15 de 2024.

Daniel RICCIARDO | AlphaTauri
FIA

Lorsqu'on lui a demandé si Daniel lui avait donné une indication sur son retour pour le Grand Prix d'Austin, Liam Lawson a répondu : "Je pense que c'est définitivement l'objectif. Je dirais qu'il est plus probable qu'il revienne à Austin, mais évidemment, je ne peux pas en être certain. Mais oui, évidemment, nous avons plus d'une semaine pour se préparer, donc je dirais que c'est probablement Austin."

Daniel RICCIARDO | AlphaTauri

On apprend que Ricciardo travaille toujours à son retour et devrait être de retour pour la prochaine course à Austin, aux États-Unis. Lawson continue de le remplacer entre-temps et sera bien au volant de l'AlphaTauri pour le Grand Prix du Qatar.

Les pneus sélectionnés par Pirelli pour Austin sont : C2, C3 et C4.
On reste sur une gamme identique à celle de 2022.

Haas
FIA

Haas et sa voiture "B qui n'est pas une spec B mais qui change quand même beaucoup de choses mais pas trop... mais un peu quand même" prévue pour Austin, Ayao KOMATSU (directeur de l'ingénierie au sol de l'équipe américaine) en parle : "Austin, c'est un gros effort de la part du personnel à l'usine pour y arriver. C'est un package de mise à jour assez conséquent, mais en termes de performances pures, ce n'est pas vraiment ça, si vous voulez."

Comme prévu, les améliorations arrivent pour mieux comprendre les pièces développées pour 2024 et s'orienter dans le bon sens si ça ne se traduit pas correctement en piste : "C'est plutôt que nous le faisons dans une optique différente, pour apprendre autant que possible. Acquérir ces connaissances cette année avant de lancer la voiture de l'année prochaine est très important. Donc, je ne peux pas dire avec certitude en ce qui concerne les performances en qualifications ou en course que nous serons plus rapides d'une valeur 'x', mais en termes d'apprentissage et de différentes caractéristiques de la voiture, je pense que nous avons fait beaucoup. C'est donc très important pour nous de le faire."

En tout cas, il va dans le même sens que Steiner : "Officiellement, nous ne le qualifions pas vraiment de voiture 'B-Spec'. Il s'agit d'un changement de carrosserie, d'entrée de sidepod, de plancher, donc c'est assez étendu. Nous ne modifions pas l'aileron avant ou arrière, mais les caractéristiques aérodynamiques sont très différentes de ce que nous avons ici."

Mercedes

Après avoir eu "une bouffée d'air frais que d'avoir un vainqueur différent, un podium sans eux [Red Bull]" à Singapour, Toto Wolff indique que de nouvelle pièces arrivent pour la Mercedes : "Nous apporterons quelques éléments à Austin, donc vous avez de belles courses en perspective, et j'espère bien sûr que ce sera le cas."

Il a aussi noté que le résultat de Red Bull n'est qu'une anomalie dans le calendrier et qu'ils reviendront plus fort, rappelant dans les "années de domination" de Mercedes, les flèches d'argent avait été "un circuit difficile" pour eux aussi.

Kevin MAGNUSSEN | Haas
FIA

La fameuse Haas en Spec B façon Red Bull pour Austin ? Elle fait parler d'elle mais Kevin Magnussen est plus réservé.

Q : "On parle d'une voiture en spécification B pour Austin. Pouvez-vous le confirmer ?"
KM : "Non, je ne pense pas que je puisse le confirmer. Mais c'est certainement, vous savez, beaucoup de choses que nous essayons d'apporter à la voiture. Que ce soit en spécification B ou non, je ne sais pas. Mais c'est beaucoup de choses et c'est excitant."

Q : "À temps pour Austin ?"
KM : "Espérons-le. Je ne sais pas exactement quand cela doit arriver, mais espérons que ce soit plutôt tôt que tard."

Haas

Haas n'a pas amené d'amélioration majeure cette saison mais ne veut pas se faire surprendre avec un concept 2024 qui pourrait clocher.
L'écurie américaine pense ainsi amener une "version B" de sa VF-23 pour collecter des données lors des cinq derniers Grands Prix de la saison.

Etroitement basée sur la Red Bull, cette VF-23 avec des inspirations de VF-24 serait amenée à Austin "pour mieux comprendre dans quelle direction nous devons aller l'année prochaine", comme avoué par Steiner.

Red Bull

Red Bull a proposé les deux looks à départager pour sa livrée spéciale pour Austin.
Le design gagnant sera mis sur la RB19 au Circuit of the Americas (COTA), où se tiendra le Grand Prix des États-Unis le 22 octobre.
L'équipe de Max Verstappen et Sergio Pérez avait déjà proposé ceci pour la course de Miami et l'écurie conduira également avec une livrée spéciale à Las Vegas.